Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2019 → Renforcement de la résilience des personnes déplacées internes, retournées et communautés hôtes dans les régions de Tahoua et Tillabery.

2019

Renforcement de la résilience des personnes déplacées internes, retournées et communautés hôtes dans les régions de Tahoua et Tillabery.

Niger

Financial Tracking Service - FTS Archives (OCHA)

Titre : Renforcement de la résilience des personnes déplacées internes, retournées et communautés hôtes dans les régions de Tahoua et Tillabery.

Pays /Région : Niger
Localisation : * Tahoua Tassara Tillia * Tillabery Bankillare Bani Bangou Abala Ayerou Ouallam Tera Say Torodi

Code projet : HNER19-10-154969-1

Durée : 01/01/2019 — 31/12/2019

Contexte _"Les régions de Tahoua et Tillabéry sont les plus affectées à l’échelle du pays car faisant face à toutes les quatre crises cadrant le secteur Eau hygiène et Assainissement et principalement celle relative aux mouvements de populations. La crise qui touche les régions de Tillabéry et de Tahoua depuis le début de l’année 2018, a entrainé de nombreux mouvements de population qui ont créé une pression importante sur les ressources EHA existantes, déjà très faibles. En effet, les taux d’accès théoriques à l’eau potable dans les zones affectées sont en deçà des moyennes régionales avec par exemple 35,79% d’accès à Tillia contre 68,18% pour la région de Tahoua mais seulement 35,99% à Ayorou et 46, 79% à Abala contre 73,88% pour la région de Tillabéry. Les populations déplacées étant pour la majorité des populations nomades et pastorales, la question de l’accès aux points d’eau pour les troupeaux, de la proximité entre animaux et population humaine usagère des points d’eau, est également importante et entraine d’autres problématiques liés à l’hygiène et aux risques sanitaires. Cette situation de pression sur les ressources et infrastructures locales est à l’origine de tensions entre les communautés de la zone. La zone affectée dans la région de Tahoua nécessite des ouvrages structurant comme les forages profonds allant jusqu’à 800 m de profondeur en vue de régler de façon durable la question d’accès à l’eau potable. En matière d’assainissement, l’accès pour les populations déplacées est quasi nul dans les deux régions. D’importants efforts devraient être consentis afin de réduire la pénibilité et le temps consacré aux corvées d’eau, particulièrement par les femmes et les jeunes filles, au niveau des sites d’accueil temporaires et spontanés, ainsi qu’au sein des communautés hôtes. Les femmes et les filles sont les premières affectées par le manque d’accès à l’eau, qui augmente les risques sécuritaires et d’abus à leur égard, particulièrement dans le contexte volatile de la frontière Mali pouvant s’édentre sur la frontière Burkina, et qui réduit le temps consacré au travail et à la fréquentation scolaire. Il faut également souligner les fortes activités pastorales dans ces deux régions, impliquant des pressions sur les points d’eau, qui sont sources de conflits et accentuent les risques sanitaires (proximité des bétails). En matière d’assainissement, la pression causée par les importants mouvements de population et l’établissement des personnes déplacées sur des sites inadaptés, sans accès à des latrines ni à de l’équipement de base pour l’hygiène, augmente les risques sanitaires, les risques d’épidémies et de malnutrition. La concentration des personnes dans les sites d’accueil et au sein des communautés hôtes où les conditions d’accès à l’eau, l’hygiène et l’assainissement doivent être renforcées, combinée à une forte mobilité de la population, accentue le risque d’épidémies dans ces deux régions.

Résumé
Ce projet cible 60000 personnes des régions de Tahoua et Tillaberi affectées par la crise relative aux mouvements de populations à travers un paquet d’intervention EHA (eau en urgence, eau durable incluant le forage profond de Assagueygueye, l’assainissement à travers l’ATPC en situation d’urgence) et la mise à disposition d’intrants aux acteurs RRM pour les nouveaux déplacés dans les régions de Tahoua et Tillabery

Organisation (s) : United Nations Children’s Fund
Partenaires de mise en oeuvre : ONGs Internationales et nationales ; DRHA ; DDHAs ; DRSP Communes.

Financement : 1,560,456 $

FTS Archives - Office for the Coordination of Humanitarian Affairs (OCHA)

Page publiée le 15 novembre 2021