Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2019 → Assistance multi sectorielle aux refugies et demandeurs d’asile résidant dans les régions de Agadez, Tahoua et Tillabéry

2019

Assistance multi sectorielle aux refugies et demandeurs d’asile résidant dans les régions de Agadez, Tahoua et Tillabéry

Niger

Financial Tracking Service - FTS Archives (OCHA)

Titre : Assistance multi sectorielle aux refugies et demandeurs d’asile résidant dans les régions de Agadez, Tahoua et Tillabéry

Pays /Région : Niger

Code projet : HNER19-12-154986-1

Durée : 01/01/2019 — 31/12/2019

Contexte
A l’identique de ce qui a prévalu en 2018 pour les réfugiés maliens et nigérians résidant au Niger, le programme d’assistance multisectorielle devrait être reconduit en 2019 dans le cadre du Modèle de Coordination pour les Réfugiés (MCR) et les orientations du gouvernement. En effet, aucune information n’a jusqu’à présent été révélée sur le fondement de laquelle il pourrait être envisagé un changement significatif du contexte sécuritaire qui a été observé aussi bien au Nigéria qu’au Mali au cours de l’année passée. L’instabilité pourrait ainsi perdurer aux frontières avec, de temps en temps, des périodes d’activisme plus radical de la part des groupes armés non étatiques, surtout au cours de la saison sèche, dans la région de Diffa. Qu’ils trouvent alors leur justification dans les attaques de miliciens ou du fait des manœuvres militaires conduites pour contrer le terrorisme, des mouvements de populations civiles sont donc encore envisagés en 2019. Pour autant, des zones de sécurité sont garanties au Niger où le développement de programmes d’assistance en faveur des réfugiés peut être considéré, non seulement pour faciliter l’accueil de nouveaux arrivants, mais également pour contribuer à intégrer durablement ceux qui ont d’ores et déjà manifesté leur intention de ne plus rentrer dans leur pays d’origine. Dans ce contexte, il importe d’abord de veiller à ce que l’accès au territoire soit maintenu, afin d’éviter que les exemples sporadiques de tentatives de refoulement observées en 2018 ne se reproduisent en 2019. L’enregistrement biométrique permanent et la documentation pour tous les réfugiés continuent de s’imposer comme une activité primordiale, dont il faudrait aussi commencer à planifier le transfert aux autorités nationales.

Résumé
Ce projet vise à assurer une assistance multisectorielle aux réfugiés et demandeurs d’asile au Niger. Cela inclut la protection, la promotion de la coexistence pacifique, le renforcement des services pour les personnes ayant des besoins spécifiques, l’enregistrement civil et l’accès à la documentation, l’amélioration de la qualité de l’enregistrement grâce à l’enregistrement biométrique de tous les réfugiés, la réduction du risque de violences sexuelles et sexistes et l’amélioration de la réponse globale, en renforçant la mobilisation de la communauté, en assurant une protection contre les effets des conflits armés et en garantissant l’accès à une assistance juridique. En ce qui concerne l’assistance, les principaux objectifs sont d’améliorer l’accès à l’eau potable, de garantir des conditions d’hygiène et d’assainissement satisfaisantes, de garantir un logement adéquat ainsi que des articles de base et domestiques, d’améliorer l’état de santé et l’alimentation des réfugiés et de garantir l’accès à l’éducation. pour les enfants réfugiés, améliorer l’autonomie et les moyens d’existence, et garantir l’accès à des solutions énergétiques durables.

Organisation (s) : United Nations High Commissioner for Refugees
Partenaires de mise en oeuvre : ABPE, CARE, COOPI, DRC, HI, MISPD, SFCG, ADKOUL, DRSP, CIAUD, FRC, ADES, DRSP TILLABERY, ANTD,

Financement : 22,684,097 $

FTS Archives - Office for the Coordination of Humanitarian Affairs (OCHA)

Page publiée le 14 novembre 2021