Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2019 → Projet intégré de lutte contre la malnutrition aigue et l’accès aux soins de santé infantiles dans les départements de Keita et Bouza (Région de Tahoua) et le département de Mayahi (région de Maradi), Niger

2019

Projet intégré de lutte contre la malnutrition aigue et l’accès aux soins de santé infantiles dans les départements de Keita et Bouza (Région de Tahoua) et le département de Mayahi (région de Maradi), Niger

Niger

Financial Tracking Service - FTS Archives (OCHA)

Titre : Projet intégré de lutte contre la malnutrition aigue et l’accès aux soins de santé infantiles dans les départements de Keita et Bouza (Région de Tahoua) et le département de Mayahi (région de Maradi), Niger

Pays /Région : Niger
Localisation : * Tahoua Bouza Keita * Maradi Mayahi

Code projet : HNER19-4-154949-1

Durée : 01/01/2019 — 31/12/2019

Contexte
L’insécurité alimentaire chronique affecte presque deux millions de personnes au Niger chaque année, et quasiment un enfant sur deux de moins de cinq ans souffre de malnutrition chronique. Ces contraintes climatiques, physiques et économiques, conjuguées au manque de moyens des services déconcentrés de l’Etat et à un réseau routier très peu développé, accentuent la vulnérabilité des populations en termes d’insécurité nutritionnelle, obligeant très souvent la communauté internationale à se mobiliser pour répondre à des crises alimentaires.La situation nutritionnelle au Niger est préoccupante avec une prévalence de la MAG de 10,3% [IC 8,8-11,8] dont 1,9% [IC 1,3-2,5] de MAS selon l’enquête Smart d’août 2016. Dans la région de Maradi, la prévalence de la MAG est de 12,9% [IC 9,0-16,9] dont 2,3% [IC 0,4 - 4,2] de MAS selon les résultats de la SMART d’août 2016. La prévalence de la MAG estimée par la méthodologie SMART lors de l’étude Link NCA réalisée en décembre 2016 à Mayahi, était de 11,4% [IC 95% : 9,4-13,8%], dont 1,7% [IC 95% : 1,0-2,9%]de MAS. Ces valeurs sont plus faibles que celles de la région, mais elles ont été obtenues en dehors de la période de soudure et dépassent toujours le seuil critique pour la MAG. Quant à la région de Tahoua, elle enregistre le plus faible taux de MAG au Niger avec 7,7% [IC 3,8-11,7] dont 1,3% [IC 0,3-2,2] de MAS en 2016 contre 12,3% [IC 10,0-15,2] de MAG dont 4,5% [IC 2,8-7,3] de MAS en 2015. L’examen parallèle de la tendance des admissions des années 2017 et 2018 fait ressortir une évolution assez irrégulière. Les récents monitorages des formations sanitaires, réalisés par les DS ont aussi fait ressortir des insuffisances dans l’offre des soins des centres de santé. Ces insuffisances seraient en partie liées à la mauvaise tenue des supports, à la faible application du protocole/schéma thérapeutique et des standards de mise en œuvre des activités. Le ravitaillement des centres de santé en intrants nutritionnels rencontre toujours des difficultés. De janvier à août 2018, 31% (0 CSI sur 14 à Bouza ; 2 CSI sur 16 à Keita et 18 sur 35 à Mayahi) des structures sanitaires n’ont pas connu de ruptures d’intrants supérieure à 72 heures. Le dispositif d’acheminement des intrants nutritionnels à travers un prestataire privé mis en place par l’UNICEF a connu des dysfonctionnements cette année, le dispatching des intrants du DS vers les CSI a été réalisé par le DS avec l’appui logistique d’Action Contre la Faim

Résumé
La présente action vise à renforcer l’accessibilité et la qualité de la prise en charge et à prévenir la malnutrition aigüe au Niger et en particulier dans les départements de Keita et Bouza (région de Tahoua) et le département de Mayahi (région de Maradi). Action contre la Faim (ACF) propose une intervention intégrée dans le secteur de la santé et nutrition à travers une approche préventive et curative de la malnutrition aigüe sévère.

Organisation (s) : Action Contre la Faim
Partenaires de mise en oeuvre : Leadership Challenges

Financement : 1,376,328 $

FTS Archives - Office for the Coordination of Humanitarian Affairs (OCHA)

Page publiée le 19 novembre 2021