Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2019 → Assistance humanitaire multisectorielle pour les réfugiés maliens et la communauté d’accueil du département de Tilia - Région de Tahoua

2019

Assistance humanitaire multisectorielle pour les réfugiés maliens et la communauté d’accueil du département de Tilia - Région de Tahoua

Niger

Financial Tracking Service - FTS Archives (OCHA)

Titre : Assistance humanitaire multisectorielle pour les réfugiés maliens et la communauté d’accueil du département de Tilia - Région de Tahoua

Pays /Région : Niger
Localisation :

Code projet : HNER19-12-154910-1

Durée : 01/01/2019 — 31/12/2019

Contexte
Le Niger accueille 57000 réfugiés maliens, dont 18781 réfugiés dans le département de Tilia sur la ZAR d’Intikane, provenant des zones de Ménaka et Gao. A cela s’ajoute 10071 déplacés internes fuyant les conflits inter-ethniques. L’état d’urgence a été décrété par le gouvernement le 3 mars 2017 comme mesures pour contrer la recrudescence des attaques armées par des groupes non-signataires des Accords d’Alger. Parmi les mesures liées à l’état d’urgence, la fermeture de 50% des marchés locaux – dont l’important marché d’Intikane – et le couvre-feu, impactant directement sur l’accessibilité des denrées alimentaires. L’attention des bailleurs de fonds et des ONG reste majoritairement focalisée sur le Lac Tchad, ce qui a un effet négatif sur la couverture des besoins humanitaires dans la région du projet. Parallèlement, les fonds de l’UNHCR pour les réfugiés maliens ont été considérablement réduits (de 20 millions USD en 2013 à 4,5 millions USD en 2018) et ASB est la seule aucune ONG internationale a travaillé de manière permanente dans cette zone, avec un bureau avancé sur le terrain. La Zone d’Accueil des Réfugiés (ZAR) maliens d’Intikane est le plus grand camp de réfugiés maliens au Niger. La présence de près de 18.000 réfugiés maliens et leur cheptel (approximativement 10 000 têtes de bétail) dans la région du projet exerce une pression sur les ressources naturelles (eau, pâturage, bois) et si la pluviométrie s’avérait déficitaire, pourrait mettre en danger la cohabitation pacifique des réfugiés et leurs communautés d’accueil. Les besoins humanitaires dans la zone d’intervention sont = - L’accès à des services de base de qualité (éducation, WASH, santé) pour les réfugiés et hôtes - L’emploi des jeunes, pour lutter contre l’enrôlement par les groupes armés et/ou la migration contrainte dans des pays à risque (Algérie, Libye) - l’accessibilité et la disponibilité de produits sur les marchés locaux - La sécurisation des moyens d’existence des ménages vulnérables

Résumé
Ce projet vise à soutenir les populations hôtes et réfugiées, dans les domaines de l’éducation d’urgence, le WASH, la formation professionnelle des jeunes, et les programmes de transferts monétaires conditionnels et inconditionnels

Organisation (s) : Arbeiter-Samariter-Bund Deutschland e.V
Partenaires de mise en oeuvre : ADKOUL Financement : 1,612,699 $

FTS Archives - Office for the Coordination of Humanitarian Affairs (OCHA)

Page publiée le 19 novembre 2021