Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2020 → Appui d’urgence à la protection des moyens de subsistance des pasteurs et agropasteurs des régions de Tillabéry, Tahoua, Diffa, Agadez, Maradi et Zinder

2020

Appui d’urgence à la protection des moyens de subsistance des pasteurs et agropasteurs des régions de Tillabéry, Tahoua, Diffa, Agadez, Maradi et Zinder

Niger

Financial Tracking Service - FTS Archives (OCHA)

Titre : Appui d’urgence à la protection des moyens de subsistance des pasteurs et agropasteurs des régions de Tillabéry, Tahoua, Diffa, Agadez, Maradi et Zinder

Pays /Région : Niger

Code projet : HNER20-FSC-162326-1

Durée : 01/01/2020 — 31/12/2020

Résumé
Le projet vise à apporter une assistance aux ménages pastoraux vulnérables aux crises conjuguées (déficit pastorale et insécurité) à deux volets : ⁕ Un volet urgence avec : - Un appui conseil à travers des sessions de sensibilisation sur les conditions de déstockage, la formation sur l’amélioration de la valeur nutritive de la paille ; - Un appui en aliment pour le bétail de 5700 tonnes à 38 000 ménages pastoraux et agropastoraux vulnérables, en nature ou sous forme de coupons après une analyse sommaire du contexte. Cela permettra aux pasteurs vulnérables, ayant en général au mieux une Unité Bétail Tropicale, d’acquérir une complémentation alimentaire couvrant les besoins d’animaux équivalants à 10 petits ruminants (250 grammes/tête/jour) pendant 2 mois. En milieu rural, les petits ruminants sont notoirement reconnus comme une forme de thésaurisation sur pied pour les personnes vulnérables dont les femmes. Aussi, ces espèces y constituent le principal capital auquel les femmes ont un bon accès et un bon contrôle. Selon le Recensement Général de l’Elevage en 2007, près de 40% des ovins et de 55% des caprins appartiennent aux femmes et elles contrôlent les revenus issus de ces espèces dans 29.3% des cas (Enquête ECVMA 2011 de l’INS). - 380 000 petits ruminants seront déparasités et vaccinés contre quatre pathologies dominantes au Niger (les charbons bactéridien et symptomatique, la Clavelée et la pasteurellose). En effet, les problèmes santé animale constituent l’une des principales contraintes de l’élevage au Niger, particulièrement celui des petits ruminants, exacerbées lors de crise. - Une distribution de CASH + d’un montant mensuel de 20 000 fcfa aux récipiendaires de l’aliment bétail pendant 2 mois pour prévenir une forte décapitalisation ou la vente partielle de l’aliment bétail reçu pour satisfaire d’autres besoins.

⁕ Un volet post urgence avec : - Un appui à l’autonomisation des personnes vulnérables (orphelin -enfant de moins de 14 ans ayant perdu son père-, femmes ou personnes âgées chefs de ménage, personnes vivant avec un handicap) par la distribution d’un noyau reproducteur de caprins. Cet appui leur permettra, au sortir de la crise, d’amorcer une activité pouvant conduire à leur épanouissement.- Activités Argent contre Travail : traitement de 6250 hectares aires de pâturage dégradées ou colonisées par des mauvaises herbes non ou peu appétées par les animaux et ouverture de 1750 kms de bandes pare-feu pour protéger les zones de bonne production.

⁕ Redevabilité et coordination des acteurs : - Assurer la redevabilité par la mise en place ou redynamisation de comités villageois de veille pour le contrôle de la qualité de la mise en œuvre et la prise en compte des attentes des bénéficiaires ;- Renforcer la coordination des acteurs locaux pour une couverture efficiente des personnes en besoins ; - Appui au volet pastoral du groupe sectoriel de la sécurité alimentaire à travers particulièrement les évaluations, enquêtes, le système de veille et le partage d’informations relatives à l’élevage dans tout le pays ainsi que le renforcement de capacités sur les Normes et directives pour l’aide d’urgence à l’élevage (LEGS).

Organisation (s) : Food & Agriculture Organization of the United Nations
Partenaires de mise en oeuvre : Services techniques de l’élevage et de l’environnement de l’Etat du Niger ;
- Services Vétérinaires Privés de Proximité
- Partenaires de mise en œuvre : ONG internationale ou nationale ;
- Une Institution de Micro finance pour le paiement du cash + et des activités de Haute Intensité de Main d’œuvre (HIMO)

Financement : 2,422,712 $

FTS Archives - Office for the Coordination of Humanitarian Affairs (OCHA)

Page publiée le 16 novembre 2021