Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2019 → Prévention et réponse à la violence Sexuelle et Basée sur le Genre dans les regions de Tillaberi et Tahoua affectées par l’insécurité le long des frontieres avec le Mali et le Burkina

2019

Prévention et réponse à la violence Sexuelle et Basée sur le Genre dans les regions de Tillaberi et Tahoua affectées par l’insécurité le long des frontieres avec le Mali et le Burkina

Niger

Financial Tracking Service - FTS Archives (OCHA)

Titre : Prévention et réponse à la violence Sexuelle et Basée sur le Genre dans les regions de Tillaberi et Tahoua affectées par l’insécurité le long des frontieres avec le Mali et le Burkina

Pays /Région : Niger

Code projet : HNER19-7-154698-1

Durée : 01/01/2019 — 31/12/2019

Contexte _Dans les régions de Tillabéry et Tahoua, les activités des groupes armées non étatiques l’intensification des opérations militaires contre les groupes armés non étatiques conjugués aux conflits intercommunautaires au nord Mali qui s’étendent au Niger avec des représailles sur les populations le long des frontières, ont eu pour conséquence importants mouvements de populations le long des frontière avec le Mali et le Burkina Faso. De janvier à Septembre 2018 Plusieurs incidents sont rapportés : 105 cas de violences sexuelles entre janvier et septembre 2018 et selon le dernier rapport de monitoring de octobre2018, aussi on note aussi selon système de reporting de NCA / HCR, 43 cas de VBG signalés de juin à ce jour. lil manque d’acteur spécialisé, 70 % des cas rapportés ne bénéficient pas d’une prise en charge ou d’un accompagnement. Les femmes et les filles y compris les adolescentes sont vulnérables au viol, à l’exploitation et au mariage forcé en raison des conflits et des déplacements.. Il y a donc un besoin urgent de : • sensibilisation des communautés sur les risques des violences sexuelles et basées sur le Genre, pour atténuer les facteurs de risque. • services de prise en charge des cas de VBG de qualité et accessibles , y compris la prise en charge clinique du viol. • systèmes de référencement communautaires pour la VBG. • Soutien psychosocial (PSS) aux personnes affectées y compris les kits de dignité contextualisés. • espaces sécurisés fonctionnels pour les femmes et les filles des communautés affectées ; • des structures et institutions nationales et communautaires de prévention et de réponse à la violence basée sur le genre dans les localités d’acceuils de spersonnes deplacées . • donées et informations sur la violence sexiste (GBVIMS) dans toutes les communautésaffectées pour informer la planification et la mise en œuvre des interventions . • soutien en moyens de subsistance et facilitation de la réintégration et la réhabilitation. • protection contre l’exploitation et les abus sexuels dans les communautés touchées par le conflit.

Résumé
le projet vise à Prevenir les risques de Violences sexuelles et Basées sur le Genre y compris les exploitations et Abus sexuelles vers les persones déplacées et hotes (les femmes, les enfants, les adolescentes et les garçons) , et assurer la prestation de services multisectoriels de qualité et adaptés (sexe, âge et statut….) aux survivant(e)s de VBG dans les départements de Ayorou, Oullam, Banibangou, Abala dans la region de Tillaberi et Tillia et Tassara dans la region de Tahoua

Organisation (s) : United Nations Population Fund
Partenaires de mise en oeuvre : Ministère de la santé publique, Ministère de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’enfant, Croix-Rouge du Niger, ONG AGIR Plus, ONG Akarass

Financement : 395,989 $

FTS Archives - Office for the Coordination of Humanitarian Affairs (OCHA)

Page publiée le 16 novembre 2021