Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2020 → Prevention et reponse à la violence Basée sur le genre dans les regions de Diffa, Tillaberi, Tahoua et Maradi affectées par la crise au Niger

2020

Prevention et reponse à la violence Basée sur le genre dans les regions de Diffa, Tillaberi, Tahoua et Maradi affectées par la crise au Niger

Niger

Financial Tracking Service - FTS Archives (OCHA)

Titre : Prevention et reponse à la violence Basée sur le genre dans les regions de Diffa, Tillaberi, Tahoua et Maradi affectées par la crise au Niger

Pays /Région : Niger
Localisation :

Code projet : HNER20-PRO-GBV-162464-1

Durée : 01/01/2020 — 31/12/2020

Contexte
L’instabilité de la situation sécuritaire conjugué à l’insuffisance parfois le manque de manquemême de services de prevention et réponse spécialisés et de proximité en matiere de VBGn impactent negativement la situation des personnes déplacées particulierement les femmes, les filles et les personns handcapées. Les populations affectées par la crise sont exposées à plusieurs types de violences basées sur le genre, ycompris les Abus etexploitation sexuelles dans toutes les régions (Diffa, Tillaberi, Tahoua et Maradi). Selon le sous cluster violence Basées sur le Genre en , 322 472 personnes sont dans le besoin de protection contre les VBG en 2020. Les incidents les plus rapportées /signalées sont les cas de Violence Psychologiques, Violences sexuelles (y compris le Viol et le sexe de survie), les dénis de ressources, d’opportunité et de services et les violences physiques. Selon les rapports GBVIMS (c’est-à-dire les cas déclarés au niveau des services de prise en charge). A Diffa, les personnes les plus touchées sont les femmes (98%) et les enfants de 0 à 17 ans (62%), particulièrement les filles et les adolescentes. Si dans la région de Diffa on note une présence des acteurs qui font des efforts dans la prévention et la réponse, ceci n’est pas le cas dans les régions de Tillaberi, Tahoua et Maradi où très peu d’acteurs sont présents d’une part et d’autres part, ils ont de faibles capacités de prévention et de réponse comme rapporté plusieurs fois dans les rapports de monitoring de protection 2019 notamment en prise en charge psycho sociale, sanitaire et juridique. Les questions de sexe de survie prennent de plus en plus de proportion dans la région de Diffa, qui a pour conséquence les grossesses précoces et non désirées, les infections sexuellement transmissibles

Résumé
Le projet vise à Reduire les risques de Violences sexuelles et Basées sur le Genre y compris les exploitations et Abus sexuelles et assurer une prise en charge multisectoriels de qualité et adaptés au sexe, l’âge et le statut pour les survivant(e)s de VBG au sein des populations déplacées et hotes (les femmes,les hommes, les filles , les garcons) y compris les adolecentes et les personnes handicapées dans les regions de Diffa, Tillaberi, Tahoua et Maradi affectées par la crise

Organisation (s) : United Nations Population Fund
Partenaires de mise en oeuvre : ONG APBE, Plan International,

Financement : 1,137,508 $

FTS Archives - Office for the Coordination of Humanitarian Affairs (OCHA)

Page publiée le 17 novembre 2021