Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2021 → Réponse d’urgence aux besoins de santé, nutrition et santé mentale pour les sinistrées à cause des inondations dans le DS de Niamey 4, au Niger

2021

Réponse d’urgence aux besoins de santé, nutrition et santé mentale pour les sinistrées à cause des inondations dans le DS de Niamey 4, au Niger

Niger

Financial Tracking Service - FTS Archives (OCHA)

Titre : Réponse d’urgence aux besoins de santé, nutrition et santé mentale pour les sinistrées à cause des inondations dans le DS de Niamey 4, au Niger

Pays /Région : Niger
Localisation :

Code projet : HNER21-HEA-173615-1

Durée : 01/01/2021 — 31/12/2021

Contexte
Les pluies diluviennes survenues au Niger au courant des mois d’aout et septembre 2020, ont causé d’importantes inondations, la perte des 71 vies humaines et d’énormes dégâts matériels dont 32959 maisons effondrées, plusieurs milliers d’hectares d’aires de cultures englouties par les eaux. Selon les statistiques de la Direction Générale de la Protection Civile du Niger, les huit régions du pays ont été touchées par ces inondations et les dégâts causés concernent environ 40 976 ménages, représentant plus de 350 915 personnes sinistrées, dans 714 localités. Dans la commune 4 de la ville de Niamey, les sinistrés sont hébergés maintenant dans le site de l’Hippodrome qui abrite 830 familles. Les sinistrés proviennent des quartiers d’Aéroport 2, Liboré et SAGA. Les sinistrés ont perdu tous leurs biens : immobiliers, mobiliers, vivres et non vivres et vivent confinés dans un espace de 14 salles de classe en raison de 6 à 10 ménages par salle. Les conditions de vie déjà précaires de ces personnes sont aggravées par la promiscuité dans laquelle elles vivent dans le site, avec des risques de protection et d’hygiène.

Résumé
L’objectif principal du projet est de réduire les risques de protection et préserver la vie et la dignité des personnes sinistrées fournissant une assistance holistique en santé et en NFI. Le projet veut réduire la morbidité et mortalité évitable par la prise en charge des maladies courantes, l’appui psychosocial, la vaccination et la prévention des maladies liées à la promiscuité, à la mauvaise hygiène et à l’insalubrité du milieu y compris le COVID-19. Cela améliorera les conditions de vie des sinistrés dans le site d’hébergement (Hippodrome) par l’organisation de l’offre de soins par le déploiement d’une clinique mobile permanente ainsi que la collecte et l’évacuation des déchets, l’approvisionnement régulier en eau, l’entretien des toilettes et la fourniture des produits d’hygiène aux ménages.
Ensuite, pour améliorer les conditions de survie des sinistrés, le projet procèdera à la distribution des biens non alimentaires (NFI) tels que nattes, couvertures, seaux, casseroles, gobelets, moustiquaires, bidons, jet d’ustensiles de cuisine. Enfin, l’action s’appuiera sur le comité de protections locales dont les membres recevront une mise à jour sur les aspects de premiers secours psychologiques et accompagnés par l’équipe de psychologues du projet pour réduire les risques de protection. De même, les kits de dignité seront distribués aux filles et femmes en âges de procréer, afin de réduire leur vulnérabilité et assurer leur hygiène intime. Les principaux résultats attendus sont :
* Résultat 1 – Les risques de protection sont réduits sur le site et les cas de protection et de violences basées sur le genre sont pris en charge de façon adéquate. - Séances de sensibilisation sur le risque de protection et de maladie liées à l’insalubrité et la promiscuité - Distribution de kit de dignité pour 880 filles et femmes en âge de procréation et NFI à 850 familles, les plus vulnérables- Prise en charge psychosociale et référencement pour une prise en charge complémentaire (médicale, judiciaire, sécuritaire et insertion socio-économique)
* Résultat 2 – La morbi-mortalité évitable est réduit par la prise en charge médicale des courantes, le soutien psychosocial, la vaccination et la prévention des maladies liées à la promiscuité, à la mauvaise hygiène et à l’insalubrité du milieu y compris le COVID-19. - Déploiement d’une clinique mobile permanente pour l’offre des soins médicaux et le soutien psychosocial aux sinistrés dans la ville - Référencement des cas graves ou avec complications vers le CSI et hôpital national - Appui psychosocial aux victimes des inondations - Sensibilisation sur la disponibilité des services, les risques d’épidémies et troubles psychosociaux (santé mentale)

Organisation (s) : Cooperazione Internazionale – COOPI
Partenaires de mise en oeuvre : DRSP, DS, CSI

Financement : 264,447 $

FTS Archives - Office for the Coordination of Humanitarian Affairs (OCHA)

Page publiée le 18 novembre 2021