Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2021 → Essais de recyclage de déchets issus de la transformation technologique et/ou biotechnologique de dattes

Université Kasdi Merbah Ouargla (2021)

Essais de recyclage de déchets issus de la transformation technologique et/ou biotechnologique de dattes

KEMASSI Hamida

Titre : Essais de recyclage de déchets issus de la transformation technologique et/ou biotechnologique de dattes

Auteur : KEMASSI Hamida

Université de soutenance : Université Kasdi Merbah Ouargla

Grade : Doctorat (LMD) En sciences biologiques 2021

Résumé
L’objectif de cette étude consiste à évaluer les possibilités d’exploiter la biomasse lignocellulosique des déchets des industries de valorisation des dattes. Pour atteindre cet objectif, nous avons choisi des dattes de faible valeur marchande ’’Tefeziwin’’ afin de les valoriser en moût et en vinaigre. Les déchets ligno-cellulosiques de cette transformation ont été choisis comme matière première de notre recherche. Cette étude nous a permis de mettre en évidence une caractérisation physico-chimique et biochimique des déchets de transformation des dattes Tefeziwin par voie technologique, par la production de moût de dattes, et par voie biotechnologique, par la production de vinaigre de dattes. L’objectif est de comparer les effets de ces deux procédés sur les déchets de transformation de dattes. Trois voies de valorisation ont été étudiées : une incinération à différentes températures dans le but de voir la possibilité d’utiliser les cendres comme milieu d’enrichissement ; une hydrolyse acide et une alcaline dans le but d’utiliser l’hydrolat comme milieu de fermentation de deuxième génération et enfin, une déshydratation afin de produire du 5-hydroxyméthylfurfural (HMF) et du furfural biologique. Les résultats d’analyses montrent que les deux types de déchets de transformations technologique et biotechnologique des dattes Tefeziwin sont riches en matière sèche (jusqu’à 94,3% pour les déchets de la production de vinaigre ’’DV"), sucres totaux (jusqu’à 36,2% pour les déchets de la production de moût ’’DM"), sucres réducteurs, saccharose, celluloses, hémicellulose, lignine, protéines, matière grasse, acidité titrable et cendres. La caractérisation à pour but ultime d’optimiser les conditions de valorisation de la biomasse ligno-cellulosique. Les DM sont très riches en élément minéraux, leur valorisation comme milieux d’enrichissement sous forme de cendres s’avère intéressante. Par contre les DV sont pauvres en ces éléments du fait de l’assimilation des micro-organismes. Les résultats des tests d’hydrolyse par HCl et NaOH montrent que le rendement en monomères augmente avec l’augmentation de la concentration du réactif. L’hydrolyse basique semble être la plus rentable. L’utilisation de l’acide chlorhydrique pour la déshydratation permet d’améliorer les performances catalytiques par rapport à l’utilisation de l’acide acétique. L’approche économique montre que la méthode de valorisation la plus rentable est celle de la production du furfural et de l’HMF catalysé par le HCl pour les deux types de déchets. Il atteint 66,769 (mg/100mg) HMF et 50,208(mg/100mg) de furfural, pour les DM.

Mots clés : Déchets de Dattes Tefeziwin valorisation incinération déshydratation hydrolyse 5-hydroxyméthylfurfural Furfural

Présentation

Version intégrale (1,8 Mb)

Page publiée le 14 décembre 2021