Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2020 → APPROCHE GEOCHIMIQUE A LA PREDICTION DE LA SALURE DES SOLS NUS EN CONDITIONS ARIDES.

Université Kasdi Merbah Ouargla (2020)

APPROCHE GEOCHIMIQUE A LA PREDICTION DE LA SALURE DES SOLS NUS EN CONDITIONS ARIDES.

IDDER, Mohamed Abdelhak

Titre : APPROCHE GEOCHIMIQUE A LA PREDICTION DE LA SALURE DES SOLS NUS EN CONDITIONS ARIDES.

Auteur : IDDER, Mohamed Abdelhak

Université de soutenance : Université Kasdi Merbah Ouargla

Grade : Doctorat ès sciences en Sciences Agronomiques 2020

Résumé
L’étude pédologique menée sur le sol met en avant la nature et le type de la dynamique saline secondée de la précipitation dans un transect de sol nu dans la cuvette de Ouargla. Laquelle région se caractérise par une aridité nettement exprimée et une sècheresse permanente. Ce transect de sol est soumis à l’influence du climat estival et hivernal présentant un fort pouvoir évaporant en surface et une nappe phréatique de faible profondeur à la base. Cette nappe, classée C5S3, constitue un lieu privilégié pour l’accumulation et la stagnation de sels répartis en proportions variables selon les horizons. Ce sol nu a été analysé à travers huit profils creusés suivant le sens d’écoulement des eaux souterraines. Trois profils ont été réalisés en Eté, six en hiver, dont un profil commun. La nature granulométrique relevée de ce sol est totalement sablo-limoneuse d’où la faible expression des phénomènes d’échange. A partir du profil salin des horizons examinés dans les deux saisons, il est observé que tous les ions dosés subissent une ascension disproportionnée du bas vers le haut du profil au bénéfice des concentrations estivales. Il est observé de même que le déplacement horizontal de la salinité suit le sens du cours d’eau phréatique. Les concentrations affichées par les ions indiquent remarquablement un déséquilibre parmi les cations au profit du Na+ secondé du Ca2+ et parmi les anions en faveur du chlore secondé du SO4-2. Cette configuration se confirme par la présence majoritaire du salant blanc matérialisé par les sels formés, soit les NaCl et Na2SO4, droitement indicateurs de la salure. Les autres sels mis en évidence en l’occurrence le Ca(HCO3)2, témoin du salant noir, et le MgCl2 se présentent avec des concentrations moins marquées. Par ailleurs, les résultats affectés aux concentrations salines indiquent que les différents sels recensés se massent prioritairement en quantités importantes surtout en surface et en zone médiane du profil, lui conférant ainsi le caractère salin dégradé type A ou alterné type A et B compte tenu de la saison. Les importantes valeurs de la CE, pouvant atteindre 62.5dS/m, associées à la tendance saline neutre 7/pH/8, offrent à ce sol le caractère salin. Par ailleurs les ions chlore, sodium et calcium majoritaires dans la solution du sol offrent les facies chimiques chloruré-sodique, chloruré-calcique et sulfaté-calcique dominants à ce transect étudié. Le gypse, comme sa réputation est confinée par un taux d’occupation important dans les horizons de profondeurs, il apparait aussi en quantités moindre dans les horizons de surface. L’approche géochimique appliquée aux concentrations ioniques trouvées dans le sol nu étudié confirme les règles chimiques élémentaires déjà acquises par ailleurs et de ce fait, indique un ordre de précipitation précis de sels ; les substances chimiques carbonatées suivies des gypsites et en dernier lieu l’halite qui est restée sous-saturée malgré ses hautes concentrations.

Mots clés : تربة عارية ملح جفاف مياه جوفية الكيمياء الجيولوجية ورقلة sol nu sels aridité nappe phréatique géochimie Ouargla bare soil salt aridity water table geochemistry

Présentation

Version intégrale (4,2 Mb)

Page publiée le 8 décembre 2021