Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2020 → Détermination du régime alimentaire du dromadaire et de son comportement dans son milieu naturel

Université Kasdi Merbah Ouargla (2020)

Détermination du régime alimentaire du dromadaire et de son comportement dans son milieu naturel

MAHMA Hassen

Titre : Détermination du régime alimentaire du dromadaire et de son comportement dans son milieu naturel

Auteur : MAHMA Hassen

Université de soutenance : Université Kasdi Merbah Ouargla

Grade : Doctorat 3 émé cycle en Sciences Agronomiques 2020

Résumé
Le dromadaire est reconnu être la seule espèce d’élevage, capable de valoriser les maigres ressources végétales des parcours sahariens. L’étude est menée dans les régions de Ouargla et de Ghardaïa. Notre travail de recherche vise à déterminer le régime et le comportement alimentaire du dromadaire dans son milieu naturel. Pour ce faire, nous avons effectué des suivis spatiotemporels sur son comportement dans différents parcours sahariens, pendant la période ; octobre 2016 à août 2018. Le régime alimentaire a été estimé sur la base de méthode des bouchées. Les résultats obtenus ont montré que, du point de vue richesse floristique, le nombre total ne dépasse guère 34 espèces, appartenant à 19 familles, dont 8 espèces éphémères et 26 espèces vivaces.Le dromadaire a brouté 82 % des espèces présentes sur le parcours(28 sur 34 espèces), ce qui rend son régime alimentaire diversifié. Cependant, le régime est affecté par la variation saisonnière. La distance parcourue variant de 2 à 6,7 km/h, la quantité journalière broutée varie de 1,7 à 14,85 kg de MS/j. La quantité journalière des espèces est affectée par la variation saisonnière (P= 0,010). Paradoxalement, les périodes de la journée n’ont pas un effet significatif (P= 0,674). Concernant la sélection des espèces, il y a une relation hautement significative entre l’abondance des espèces et leurs sélectivités (P= 0,001) où les plus abondantes, sont généralement les plus broutées. Pour la préférence interspécifique, la saison (P= 0.010) et l’état physiologique des espèces (P= 0,00) ont également une influence sur la sélection des espèces. Malgré que le dromadaire soit confronté aux variations spatio-temporelles du couvert végétal qui se répercute négativement sur l’aspect quantitatif et qualitatif des rations, il est capable, grâce à son comportement alimentaire et sa capacité sélective, de s’auto-satisfaire. .

Mots clés : dromadaire comportement alimentaire richesse floristique régime alimentaire parcours sahariens الجمل المراعي الصحراوية الثروة النباتية النظام الغذائي السلوك الرعوي

Présentation

Version intégrale (2,6 Mb)

Page publiée le 7 décembre 2021