Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2021 → Approcche géocchimique à l’éttude du Système Aquifère du Sahara Septentrional (S.A.S.S), Appliccation à la nappe du Continental Intercalaire de la région Ouest du Sahara : Touatt – Gourara – Tidikelt.

Université Kasdi Merbah Ouargla (2021)

Approcche géocchimique à l’éttude du Système Aquifère du Sahara Septentrional (S.A.S.S), Appliccation à la nappe du Continental Intercalaire de la région Ouest du Sahara : Touatt – Gourara – Tidikelt.

BENHAMIDA Slimane Abdeldjabbar

Titre : Approcche géocchimique à l’éttude du Système Aquifère du Sahara Septentrional (S.A.S.S), Appliccation à la nappe du Continental Intercalaire de la région Ouest du Sahara : Touatt – Gourara – Tidikelt.

Auteur : BENHAMIDA Slimane Abdeldjabbar

Université de soutenance : Université Kasdi Merbah Ouargla

Grade : Doctorat en Sciences Domaine : Sciences de la Terre et de l’Univers 2021

Résumé
Pour leurs intérêts géologiques et économiques de ses ressources naturelles, le Sahara occidental a fait l’objet de différentes études depuis bien longtemps où le Touat, Gourara et Tidikelt, constituent cette partie de ce bassin. Parmi ces ressources qui le caractérisent, les niveaux gréseux perméables d’âge Crétacé Inférieur dit ˝Albien ou Continental Intercalaire˝ qui constituent de bons réservoirs d’eau tant quantitative que qualitative. Cependant cette nappe qui demeure très exploitée se caractérise par une recharge très insignifiante. La présente étude axée principalement sur l’analyse hydrogéochimique des eaux de la nappe du Continental intercalaire (C. I) dans la partie occidentale du bassin SASS combinée avec d’autres approches, constitue l’unique étude pluridisciplinaire où de nombreux appuis ont été traités, notamment géologique, hydrogéologique, hydrochimique, géochimique, statistique et isotopique, et ce afin de visualiser à l’échelle régionale le fonctionnement du mécanisme hydrogéochimique de cet aquifère. L’étude géologique ayant confirmé l’hétérogénéité de l’aquifère, a permis de mettre en évidence les contacts structuraux normaux et anormaux entre les différentes formations géologiques. L’hydrogéologie nous a permis de suivre l’évolution piézométrique et son influence sur la composition chimique des eaux qui indique que l’exploitation de l’aquifère a atteint une limite critique, au-delà de laquelle l’exploitation excessive induirait une dégradation néfaste sur l’état qualitatif de la ressource hydrique. L’hydrochimie, nous a déterminé d’une part, les processus d’acquisition de la minéralisation des eaux suivant les axes principaux des écoulements et d’autre part a ressorti les différents faciès hydrochimiques complexes sur la base de la dominance respective des cations et anions. La géochimie, a joué un rôle important dans la spéciation et l’origine de la minéralisation. Les résultats de l’analyse des isotopes stables de l’environnement (Oxygène O18 et Deutérium H2) sont compatibles et en parfait accord avec ceux issus de l’hydrochimie et des statistique

Mots clés : المناخ الجاف العرق الغربي المتداخل القاري مورد مائي فليل التجدد التباين في نوعية الترسبات الهيدروكيمياء النظائر المستقرة Climat aride Continental Intercalaire Erg occidental hétérogénéité lithologique Ressource peu renouvelable Hydrochimie Isotopes stables Arid climate Western Erg Continental Intercalary Hydrochemistry not very renewable resource Lithological heterogeneity Hydrochemistry Stable isotopes Hydrochemistry and statistics

Présentation

Version intégrale (13 Mb)

Page publiée le 14 décembre 2021