Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2021 → Etude de l’activité antioxydante des extraits des feuilles de pistachier de l’Atlas (Pistacia atlantica .Desf)

Université Kasdi Merbah Ouargla (2021)

Etude de l’activité antioxydante des extraits des feuilles de pistachier de l’Atlas (Pistacia atlantica .Desf)

BENGUECHOUA Mebarka Imane

Titre : Etude de l’activité antioxydante des extraits des feuilles de pistachier de l’Atlas (Pistacia atlantica .Desf)

Auteur : BENGUECHOUA Mebarka Imane

Université de soutenance : Université Kasdi Merbah Ouargla

Grade : Docteur en sciences Chimie 2021

Résumé
L’arbre Pistacia atlantica produit une énorme quantité de fruits, de feuilles et de galles utilisées traditionnellement à des fins culinaires et médicinales. Toutes ces parties de l’arbre sont riches en composés bioactifs naturels. Dans cette étude, nous nous sommes intéressés à l’étude de l’effet de la période de récolte sur le contenu en lipides et en composés phénoliques des feuilles de P. atlantica afin de fournir une base scientifique pour une collecte optimale. Ainsi, la composition en acides gras des huiles extraites a été déterminée par CG et CG/SM, les tocophérols, caroténoïdes et les stérols totaux ont été quantifiés par spectrophotométrie et l’activité antioxydante de ces extraits a été évaluée par le test DPPH et le test β-carotène- acide linoléique. Par ailleurs, les composés phénoliques ont été extraits à partir des tourteaux. La teneur en phénols totaux, en flavonoïdes et en tanins condensés a été déterminée par spectrophotométrie. Les extraits phénoliques de P. atlantica possèdent un pouvoir antioxydant important, ce dernier a été déterminé en utilisant les tests : DPPH*, FRAP, ABTS*+ et CUPRAC, par la suite, une analyse UHPLC-DAD-ESI-MSn a été menée. Les résultats obtenus ont montré que la teneur en acide myristique et autres acides gras saturés a augmenté pendant le développement des feuilles, tandis que les acides linoléique, linolénique et les acides gras insaturés ont diminué. Les pourcentages les plus élevés d’acides linolénique C18 : 3 (27,25 ± 5,92%) et linoléique C18 : 2 (17,68 ± 3,80%) ont été obtenus au premier stade de développement des feuilles (jeunes feuilles), mais des niveaux de pourcentage plus élevés de C18 : 1, ont été obtenus pour les deux mois consécutifs d’août et de septembre (28,83 ± 6,50% ; 27,79 ± 8,63%, respectivement). Les teneurs en lipides, en tocophérols, en caroténoïdes, en stérols et en acides gras saturés et insaturés dépendaient de la période de récolte. L’activité antioxydante a montré des pouvoirs plus élevés au premier stade de développement. La teneur en phénols totaux, en flavonoïdes et en tanins condensés a augmenté au cours de la période d’étude. Les résultats des différents tests d’activité antioxydante ont montré que le pouvoir antioxydant le plus élevé a été observé en août, puis il a diminué vers la fin de la période d’étude. La composition chimique réalisée par UHPLC-DAD-ESI-MSn a permis la détection de : l’acide quinique, de l’acide digallique, de l’acide galloylquinique, de l’acide gallique, de l’acide trigallique, des acides digalloylquiniques, des acides trigalloylquiniques, du gallate de méthyle. L’ensemble de ces résultats illustre le potentiel nutritionnel des feuilles de P. atlantica, et nous a permis de déterminer la période optimale de la cueillette des feuilles qui peuvent offrir des opportunités d’exploitation rationnelle dans les industries alimentaires ou à des fins médicinales

Mots clés : Pistacia atlantica feuilles lipides acides gras tocophérols activité antioxydante polyphénols GC/MS UHPLC-DAD-ESI-MSn

Présentation

Version intégrale (3,4 Mb)

Page publiée le 12 décembre 2021