Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Master → 2020 → Etude rétrospective sur les activités antioxydante et antimicrobienne des extraits issus de deux plantes médicinales de la famille de Lythraceae

Université Kasdi Merbah Ouargla (2020)

Etude rétrospective sur les activités antioxydante et antimicrobienne des extraits issus de deux plantes médicinales de la famille de Lythraceae

GOUARAH Nadjat et GHOUL Wissam

Titre : Etude rétrospective sur les activités antioxydante et antimicrobienne des extraits issus de deux plantes médicinales de la famille de Lythraceae

Auteur : GOUARAH Nadjat et GHOUL Wissam

Université de soutenance : Université Kasdi Merbah Ouargla

Grade : Master académique Sciences de la Nature et de la Vie 2020

Résumé
L’objectif cette étude est de mettre en lumière l’état de la recherche des molécules cibles antioxydantes et antimicrobiennes issues des plantes médicinales de la famille de Lythracées, Lawsonia inermis L. et de Punica granatum L., cultivées dans le Sahara septentrional Algérien à des fins alimentaires, cosmétiques et thérapeutiques. L’analyse des données des travaux antérieurs a révélé que les graines de L. inermis et les écorces de P. granatum sont les plus investigués dans la recherche des antioxydants avec des pourcentages estimés à 60 et à 53,8%, respectivement. Pour de la découverte des antimicrobiens, les feuilles de henné et les écorces de grenade sont les plus exploitées avec des taux estimées à 100 et 77,8%, respectivement. La macération dans les solvants hydro-alcooliques est le mode de préparation préféré par les auteurs pour extraire des antioxydants avec des taux presque identiques évalués à 60 et 62,5%, respectivement chez L. inermis et P. granatum, l’éthanol est le solvant le plus utilisé avec 22,2 et 36,4%, dans cet ordre. Aussi, la macération à température ambiante et à chaud sont les plus préconisées pour extraire des antimicrobiens avec des taux égaux de l’ordre de (33,3%) et (50%) chez P. granatum et L. inermis, respectivement. Le méthanol est le solvant le plus recommandé avec des pourcentages estimés à 57% chez L. inermis et à 41,7% chez P. granatum. Plusieurs susytémes sont utilisés par les chercheurs pour évaluer le pouvoir antioxydant des extraits issus desdites espèces, le test de piégeage du radical libre DPPH° est préféré dans toutes les publications sélectionnées. L’activité antimicrobienne de henné et de grenade a été testée contre différentes souches bactériennes et fongiques en utilisant la méthode de diffusion sur milieu gélose et la technique de microdilution sur milieu liquide. Ce travail pourrait être constitué une base de données utile aux recherches ultérieures dans le domaine la découverte de nouvelles molécules bioactives

Mots clés : Lawsonia inermis L. Punica granatum L. Sahara septentrional travaus antérieurs pouvoir antioxydant activité antimicrobienne Northern Sahara previous work antioxidant power antimicrobial activity نبات الحناء نشاط مضاد للميكروبات الأكسدة نبات الرمان أعمال سابقة الصحراء الشممالية قوة مضادات للأكسسدة

Présentation

Version intégrale (1,2 Mb)

Page publiée le 28 novembre 2021