Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2021 → Projet d’assistance alimentaire d’urgence aux populations les plus vulnérables en insécurité alimentaire sévère pendant la période de soudure

2021

Projet d’assistance alimentaire d’urgence aux populations les plus vulnérables en insécurité alimentaire sévère pendant la période de soudure

Tchad

Financial Tracking Service - FTS Archives (OCHA)

Titre : Projet d’assistance alimentaire d’urgence aux populations les plus vulnérables en insécurité alimentaire sévère pendant la période de soudure

Pays /Région : Tchad

Code projet : HTCD21-FSC-175271-1

Durée : 01/01/2021 — 31/12/2021

Contexte
Afin d’atténuer les effets d’insécurité alimentaire au cours de la période de soudure, le PAM apportera une assistance alimentaire d’urgence aux populations les plus vulnérables en insécurité alimentaire sévère. L’analyse du Cadre Harmonisé de Novembre 2020 prévoit pour la saison de soudure 2021 que 1 148 995 personnes seront en insécurité alimentaire sévère pour la phase projetée de juin à aout 2021. Le PAM planifie appuyer 551 756 personnes en insécurité alimentaire sévère avec une assistance alimentaire (vivres ou transferts monétaires) aux pour trois mois avec rations complètes dans les provinces du Barh el Gazel, Batha, Guera, Kanem, Lac et Wadi Fira. Cette assistance alimentaire sera combinée à des activités de prévention de la malnutrition, comprenant un paquet de services intégrés incluant la distribution d’intrants nutritionnels. Cette assistance alimentaire ciblera les ménages très pauvres et pauvres des départements en phase 3 et plus. Le choix de la modalité tiendra compte des préférences des bénéficiaires et des conditions de marchés. En aval de la saison des pluies, le PAM et ses partenaires pré-positionneront les vivres afin d’atténuer les problèmes d’accessibilité. Le PAM encouragera tous ces partenaires à mettre en place des mécanismes de gestion des plaintes, tels que comité de gestion des plaintes (composé en nombre égal d’hommes et femmes) et l’installation de boites à suggestion sur chaque site de distribution. Toutes les plaintes recueillies par les partenaires devront être répertoriées par écrit et partagées mensuellement avec le PAM. De plus, le PAM et ses partenaires effectueront des sensibilisations sur l’utilisation du numéro vert du PAM que les bénéficiaires peuvent appeler sans frais. Le PAM et ses partenaires veilleront à ce que les sites de distribution soient facilement accessibles pour l’ensemble des bénéficiaires et de débuter les distributions avec les populations des villages les plus éloignés. Tous les partenaires auront des équipes mixtes sur chaque site de distribution. De plus, le PAM encouragera ses partenaires à s’assurer qu’il y ait des points d’ombrage (soit naturel ou tente/bâche, etc.) et de l’eau sur chacun des sites de distributions. Des mesures préventives Covid-19 seront prises dans chaque site de distribution, tels que prise de température des bénéficiaires avec des thermomètres infrarouges, des stations de lavage des mains avec savon/eau javel, etc.

Résumé
L’analyse du Cadre Harmonisé de Novembre 2020 prévoit pour la saison de soudure 2021 que 1 148 995 personnes seront en insécurité alimentaire sévère pour la phase projetée de juin a aout 2021. Sur le plan économique, trois-quarts des ménages en milieu rural et neuf ménages sur dix dans la ville de N’Djamena ont rapporté avoir subi des impacts économiques des mesures barrières contre le COVID-19, qu’il s’agisse de la perte totale de l’emploi (4,1% en milieu rural et 15,2% à N’Djamena) ou partielle en termes de fréquence et revenus dégagés (53% en milieu rural et 68% à N’Djamena) ou encore par rapport à la hausse des prix des produits alimentaires de base. Les perturbations dans les activités économiques ont affecté les revenus tirés des activités de nombreux ménages (pour 63% des ménages en milieu rural) et des bénéficiaires des transferts provenant des parents ou des émigrants (pour 72% des ménages dépendant des transferts). L’accès difficile aux marchés a joué négativement sur la disponibilité des intrants agricoles ainsi que leurs prix. Bien que les aléas climatiques constituent cette année, une des principales contraintes à l’agriculture (29%), dans de nombreux ménages agricoles, le manque de ressources (24%), la disponibilité et le niveau élevé des prix des semences (21%) ont fortement perturbé le déroulement des activités agricoles pendant cette campagne. Les résultats du Cadre Harmonisé de Novembre 2020 font ressortir qu’aucun département ne serait en « phase urgence ». Cependant, 54 458 personnes seraient dans cette phase, en situation de déficit de consommation alimentaire considérable, avec des taux de malnutrition supérieurs au seuil d’urgence. Tandis que quatorze (14) départements (Bahr El Ghazal Nord, Borkou Yala, Borkou, Kanem, Nord Kanem, Fouli, Kaya, Mamdi, Wayi, Tibesti Est, Tibesti Ouest, Megri, Biltine et Dar Tama) et près de 1 094 537 personnes seraient en « phase crise ». Ces personnes seraient en situation de déficit considérable avec des taux de malnutrition supérieurs au seuil d’urgence. Le PAM planifie appuyer 551 756 personnes avec une assistance alimentaire pour trois mois avec rations complètes dans les provinces du Barh el Gazel, Batha, Guera, Kanem, Lac et Wadi Fira. Cette assistance alimentaire sera combinée à des activités de prévention de la malnutrition, comprenant un paquet de services intégrés incluant la distribution d’intrants nutritionnels.

Organisation : World Food Programme

Budget : $896,944

FTS Archives - Office for the Coordination of Humanitarian Affairs (OCHA)

Page publiée le 19 novembre 2021