Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2020 → Le potentiel énergétique de la nappe Albienne en Algérie - Transformation et Exploitation en Agriculture

Ecole Nationale Supérieure Agronomique – El Harrach (2020)

Le potentiel énergétique de la nappe Albienne en Algérie - Transformation et Exploitation en Agriculture

ETSOURI, Salim

Titre : Le potentiel énergétique de la nappe Albienne en Algérie - Transformation et Exploitation en Agriculture

Auteur : ETSOURI, Salim

Etablissement de soutenance : Ecole Nationale Supérieure Agronomique – El Harrach

Grade : DOCTORAT EN SCIENCES AGRONOMIQUES 2020

Résumé
Ce modeste travail porte sur l’étude du potentiel énergétique de la nappe albienne et la possibilité de son exploitation par l’intégration de petites centrales hydroélectriques. L’enquête sur le Système Aquifère du Sahara Septentrional a été inévitable pour quantifier cette énergie et donc apprécier l’étendue de son utilisation surtout dans le domaine agricole. Une liste de 133 forages a été établi ayant les données en relation avec l’énergie sur un total de 295 forages. Le potentiel énergétique cumulé est de 168GWh/an, l’équivalent à 14520 tep perdues annuellement. Une carte de distribution énergétique de la nappe du Continental Intercalaire a été créé. L’utilisation d’une microcentrale hydroélectrique pour tester l’efficacité de ce dispositif sur plusieurs forages et ce dans différentes situations, nous a renseigné sur le vrai potentiel de cette nappe. Il est impératif de bien dimensionner son équipement pour pouvoir bénéficier du meilleur rendement. La simulation d’intégration des microcentrales hydroélectriques faite grâce au logiciel RETScreen® nous a renseigné sur le potentiel énergétique réelle, dépassant les 126 GWh/an. Ce potentiel énergétique, pour une estimation basée sur les prix du kWh éolien et solaire et correspondant à 8 DA/kWh, présente un revenu annuel dépassant 1 Milliard de dinars algérien. Nous avons aussi fait ressortir dans les résultats qu’une réduction des GES de 93%, soit 70400 tCO2/an était envisageable. Cette étude d’intégration a un impact positif sur l’environnement.

Mots Clés : Albien, Continental Intercalaire, Puissance hydraulique, Microcentrale Hydroélectrique, Potentiel énergétique, Refroidissement, Irrigation, Chauffage, Géothermie

Présentation

Page publiée le 22 novembre 2021