Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2021 → Diversité des blés oasiens d’Algérie

Ecole Nationale Supérieure Agronomique – El Harrach (2021)

Diversité des blés oasiens d’Algérie

OUMATA Sabrina

Titre : Diversité des blés oasiens d’Algérie

Auteur : OUMATA Sabrina

Etablissement de soutenance : Ecole Nationale Supérieure Agronomique – El Harrach

Grade : DOCTEUR EN SCIENCES AGRONOMIQUES 2021

Résumé
Le blé en Algérie est une culture très importante pour l’alimentation humaine. Environ 2 millions d’hectares sont ensemencés chaque année pour répondre aux besoins des populations. Cependant, la production se heurte à de multiples contraintes liées à l’utilisation de variétés mal adaptées, qui doivent faire face à des environnements caractérisés par une irrégularité des précipitations, une rareté de l’eau et des températures contrastées. L’oasis algérienne est un milieu hostile caractérisé par des températures élevées, une rareté de l’eau et une salinité des eaux et des sols. Dans ces oasis, les paysans cultivent depuis des générations des blés oasiens qui sont probablement adaptés à ces environnements particuliers. Ces blés méritent d’être connus et exploités dans les programmes de sélections et d’amélioration des blés algériens. L’objectif de notre étude est la connaissance des pratiques culturales et alimentaires qui expliquent le maintien de ces variétés, la description des variétés et l’analyse de la diversité en tenant compte des milieux d’origines. Des enquêtes réalisées auprès des paysans de la région d’Adrar, de Tamanrasset et de Tindouf, ont permis de mettre en évidence le rôle des paysans dans le maintien et la gestion des ressources génétiques de blés oasiens, leur utilisation culturale (dans l’espace et dans le temps) et culinaire. Sur les 187 échantillons de blé collectés dans les champs des paysans, 57 formes et 38 variétés botaniques ont été déterminées en se basant sur les caractéristiques de l’épi et du grain. Une prédominance des blés tendres par rapport au blé dur a été notée. L’évaluation de la diversité intra et inter- régionale a été réalisée sur 15 caractères qualitatifs et elle a porté sur 57 variétés de blés tendres, 5 variétés de blés dur et 3 variétés populations comprenant les deux espèces, collectées dans 2 régions (Adrar et Tamanrasset) et 10 communes. La distribution des fréquences intra et inter régionale montre une large diversité. Certains caractères étaient rares et ne se trouvaient que dans certaines communes. Les valeurs de l’indice de diversité H’ étaient élevées pour la majorité des caractères étudiés. Une caractérisation agro-morphologique de 57 variétés de blés tendres oasiens originaires de plusieurs localités du Sahara Algérien et 2 variétés commerciales a été réalisée à l’aide 21 caractères quantitatifs relatifs aux plants, aux épis, aux grains et aux glumes. L’analyse de la variance a révélé une importante diversité agro-morphologique entre les variétés et entre leurs milieux d’origines. Un niveau de variabilité différent pour chaque région a été attribué aux différences agro-climatiques caractérisant les régions. L’étude a confirmé la particularité et la grande diversité des ressources génétiques du blé des oasis algériennes et a souligné l’importance de leur préservation et de leur utilisation dans les programmes de sélection.

Mots Clés : Blés oasiens, variétés, diversité, gestion in-situ, Algérie

Présentation

Page publiée le 21 novembre 2021