Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2019 → Ecologie et inventaire des plantes bulbeuses au niveau de Kroumirie Nord Est Algérien

Université Mohamed-Chérif Messaadia Souk Ahras (2019)

Ecologie et inventaire des plantes bulbeuses au niveau de Kroumirie Nord Est Algérien

DECHIR Besma

Titre : Ecologie et inventaire des plantes bulbeuses au niveau de Kroumirie Nord Est Algérien

Auteur : DECHIR Besma

Université de soutenance : Université Mohamed-Chérif Messaadia Souk Ahras

Grade : Doctorat 2019

Résumé
L’inventaire floristique a été axé sur l’étude de l’écologie des plantes bulbeuses au niveau de la Kroumirie Nord-Est Algérien (cas du Parc National d’El Kala), sur trente stations durant une période s’étalant de 2015 à 2018. L’analyse floristique utilisée nous a permis d’établir une checklist de 67 espèces appartenant à 36 genres et 14 familles, dont 19 espèces présentant une forte proportion de taxons rares et / ou endémiques avec un pourcentage de 28,35% ; parmi eux, six taxons sont signés endémiques algéro-tunisien (6 espèces) : Allium duriaeanum, Bunium crassifolium, Hyacinthoides aristidis, Ophrys numida, Platanthera bifolia et Serapias stenopetala. Le tiers des espèces étudiées est principalement représenté par la famille des Orchidaceae, un taxa hautement diversifier et dominant avec un taux de 31,3%. Dans ce travail, nous avons enregistré la présence d’une nouvelle espèce pour la flore algérienne, Ophrys fusca subsp. lupercalis. Cette découverte confirme que notre zone d’étude est un carrefour biogéographique de la flore méditerranéenne. Les analyses multivariées ont révélé, d’une part, certaines variables d’environnement (altitude, exposition, substrat, pente, surface, taux de recouvrement des ligneuses et taux de recouvrement des herbacées) déterminant la distribution des géophytes au niveau de la Kroumirie Nord-Est Algérien (cas du PNEK) et, d’autre part, la typologie des stations. Les sites visités présentent une vulnérabilité alarmante et font l’objet de menaces, notamment anthropiques, pour lesquelles une réflexion sur la protection des habitats et de leurs hôtes apparaît urgente. Les résultats obtenus nous ont permis d’enrichir les bases de données sur les plantes sauvages et leurs utilisations et de mieux comprendre les phénomènes rencontrés en forêt. Pour cela, des mesures de prévention et de conservation appropriées doivent être mises en place pour protéger cette biodiversité exceptionnelle.

Présentation

Page publiée le 18 décembre 2021