Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2019 → Statut phénologique et écologie du peuplement avien de Sebkhet Ezzemoul et du Chott Tinsilt (Wilaya d’Oum El-Bouaghi, Hauts Plateaux de l’Est algérien)

Université Mohamed-Chérif Messaadia Souk Ahras (2019)

Statut phénologique et écologie du peuplement avien de Sebkhet Ezzemoul et du Chott Tinsilt (Wilaya d’Oum El-Bouaghi, Hauts Plateaux de l’Est algérien)

BEZZALLA Adel

Titre : Statut phénologique et écologie du peuplement avien de Sebkhet Ezzemoul et du Chott Tinsilt (Wilaya d’Oum El-Bouaghi, Hauts Plateaux de l’Est algérien)

Auteur : BEZZALLA Adel

Université de soutenance : Université Mohamed-Chérif Messaadia Souk Ahras

Grade : Doctorat 2019

Résumé
Ce travail caractérise l’avifaune du Chott Tinsilt et de Sebkhet Ezzemoul (Hauts plateaux de l’Est algérien. Wilaya d’Oum El-Bouaghi). Ces deux zones humides considérées comme zones humides d’importance internationale « Ramsar » occupent une position stratégique en Algérie et couvrent une superficie qui dépasse les 8900 ha. Dans ce travail nous présentons les résultats recueillis à travers des campagnes mensuelles de dénombrement des oiseaux s’étalant de Septembre 2015 à Mai 2017. Un total de 29 espèces d’oiseaux appartenant à 11 familles ont été observées au Chott Tinsilt et 23 espèces appartenant à 10 familles ont été observées à Sebkhet Ezzemoul. Les familles des Anatidés, des Scolopacidés et des Accipitridés demeurent les plus représentées, avec 5 espèces. Leurs distributions spatiales, nous a révélé une répartition préférentielle sur les zones ou le dérangement est faible (le centre, le nord et le nord-ouest). Ces espèces présentent des statuts phénologiques différents dans ces zones humides étudiées ; on trouve les espèces hivernantes, ensuite les visiteurs occasionnels, puis les sédentaires et enfin les estivantes nicheuses. Ainsi nous notons que plus de la moitié des oiseaux appartient aux oiseaux d’eau ensuite viennent les oiseaux d’habitats ouverts, de forêt et enfin des habitats urbains. Beaucoup d’oiseaux recensées ont une origine du Paléarctique et plus de la moitié sont protégées par la loi algérienne, dont le Courlis cendré et la Vautour percnoptère. La première espèce figure dans la catégorie "Quasi-menacé" et la deuxième représente le statut "En danger" de la liste rouge des espèces menacées d’extinction de l’UICN. Dans nos deux plans d’eau les valeurs les plus élevées des indices écologiques de diversité appliqués au peuplement aviaire sont notées en début d’hiver et pendant tout le printemps et le suivi des rythmes d’activités diurnes de 02 espèces d’Anatidés (le tadorne de Belon et le colvert) et une espèce des Phœnicoptéridés (le flamant rose) ont montré que nos deux plans d’eau sont utilisés par les deux familles comme un lieu de remise diurne. Généralement, ce travail a permis en définitif de montrer la grande diversité et richesse floristique de Chott Tinsilt et Sebkhet Ezzemoul qui constitue un vrai patrimoine d’une importance révélée, tant du point de vue écologique que socioéconomique, ainsi ces deux zones humides représentent une aire d’escale et d’hivernage durant la migration et probablement une zone de reproduction pour plusieurs espèces d’oiseaux d’eau.

Mots clés : Diversité, avifaune, Chott Tinsilt, Sebkhet Ezzemoul, activités diurnes, hivernage, indices écologiques.

Présentation

Page publiée le 17 décembre 2021