Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2020 → Contribution à la mise en place d’un programme de choix des reproducteurs chez les équins d’Algérie

Université Mohamed-Chérif Messaadia Souk Ahras (2020)

Contribution à la mise en place d’un programme de choix des reproducteurs chez les équins d’Algérie

HOUSSOU Hind

Titre : Contribution à la mise en place d’un programme de choix des reproducteurs chez les équins d’Algérie

Auteur : HOUSSOU Hind

Université de soutenance : Université Mohamed-Chérif Messaadia Souk Ahras

Grade : Doctorat 2020

Résumé
Le choix des reproducteurs est un moment clé dans la gestion de la reproduction et l’amélioration d’une race, et ce en raison de leur rôle dans la diffusion des caractéristiques phénotypiques, des performances et de certaines pathologies sexuellement transmissibles. A cet effet, notre étude concerne la contribution à la mise en place d’un programme plus élaboré dans de choix de reproducteurs en Algérie, et comporte plusieurs volets. Le premier concerne la connaissance préalable de l’historique de ces reproducteurs, menée par une enquête rétrospective sur une période de 11 années (2003-2013). Les étalons appartenant au Haras national de Tiaret sont considérés fertiles étant donné que leur fertilité par cycle est supérieure au pourcentage théorique de 50% (estimée à 96 % pour les étalons Arabe et à 94% pour les étalons de toutes races). La fertilité apparente est de 85 % et 81% respectivement pour la race Arabe et la race Barbe. D’autres investigations ont été menées pour apprécier la fertilité. Elles concernent chez l’étalon : la détermination du poids vif par le relevé des mensurations corporelles et l’utilisation de différentes formules barymétriques ; les paramètres de reproduction sont l’évolution des critères testiculaires par leurs mensurations (Ls, La.t.g, La.t.d, Lo.t.g., Lo.t.d, H.T.G, H.T.D), les paramètres endocriniens (testostérone, FSH et LH), ainsi que les paramètres d’appréciation du comportement sexuel. Les résultats montrent que la largeur scrotale (Ls) est significativement corrélée avec le poids corporel, l’âge, tous les paramètres testiculaires et la testostérone (p< 0,01). Pour le spermogramme, les résultats obtenus montrent une corrélation significative entre le nombre de sauts et la motilité, et la production spermatique journalière (DSO) (r =0,99 ; p< 0,01). Le comportement sexuel est apprécié par la notation de la libido et des différents temps (Temps passé à l’érection, temps passé à la monte, temps passé à l’éjaculation, nombre de sauts pour une éjaculation). La valeur moyenne du score de la libido présente une différence significative (P< 0,05) entre l’Arabe et le Barbe, pour le reniflement (p< 0,001) et pour la fréquence du flehmen (P< 0,05). La race Barbe exprime le meilleur score. Les examens gynécologique, échographique et endocrinien (oestrogènes, progestérone et FSH) ont été utilisés chez les juments pour déterminer leur état physiologique (ovulation, vide ou gestante). Le taux moyen de progestérone est de : 0,38±0,19 ng /ml et de : 12,04±7,65 ng /ml, respectivement chez les juments vides et pleines.

Présentation

Page publiée le 27 novembre 2021