Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2020 → CARACTERISATION DU CONFORT THERMIQUE EN ESPACES EXTERIEURS. LE CAS D’UN KSAR DU BAS-SAHARA

Université Mohamed Khider de Biskra (2020)

CARACTERISATION DU CONFORT THERMIQUE EN ESPACES EXTERIEURS. LE CAS D’UN KSAR DU BAS-SAHARA

SEDIRA, Sara

Titre : CARACTERISATION DU CONFORT THERMIQUE EN ESPACES EXTERIEURS. LE CAS D’UN KSAR DU BAS-SAHARA

Auteur : SEDIRA, Sara

Université de soutenance : Université Mohamed Khider de Biskra

Grade : Doctorat en Architecture 2020

Résumé
Le présent travail a pour objet d’étudier l’impact de la morphologie urbaine sur le microclimat urbain et le confort thermique ressenti par les utilisateurs de l’espace extérieur. « La rue et la Rahba » constituent les deux éléments clés du tissu urbain qui forme le ksar de la Dachra Al Hamra (le village rouge) ; c’est le premier noyau de la ville d’El Kantara qui se situe dans la wilaya de Biskra et constitue le portail du Sahara algérien caractérisé par un climat chaud et sec. Notre choix s’est porté sur ce noyau comme un exemple illustratif, conçu selon le modèle introverti des villes islamiques ou des ksour du Sud. La recherche comprend deux parties ; la première théorique retrace l’état de l’art sur la problématique traitée suivie par une approche sur les notions élémentaires du confort thermique et les différents concepts relatifs à la climatologie ainsi qu’un compte rendu des outils et méthodes développées en matière de recherche en climatologie urbaine. La deuxième partie comprend une investigation in-situ combinant une prise de mesures des paramètres microclimatiques et enquête par questionnaire qui a été effectuée dans les points représentatifs du tissu urbain étudié. Une simulation à l’aide du logiciel « Raymanpro2.1 »a été jugée indispensable pour l’évaluation de l’ambiance thermique à l’échelle urbaine, en calculant les indices du confort thermique PM V*et PET utiles à objectiver et quantifier l’état subjectif de la notion étudiée. Notre méthode revient à croiser des données morphologiques et climatiques urbaines avec les résultats d’une enquête (questionnaire) effectuée sur terrain sur la sensation des usagers vis-àvis l’environnement thermique. La lecture des résultats confirme une forte corrélation entre la température de l’air dans un canyon urbain et son ratio H/L. Parmi les canyons étudiés, celui orienté NE-SO avec un ratio H/L élevé, offre plus de fraîcheur que le canyon orienté NO-SE avec un ratio H/L faible. Une corrélation existe également entre le facteur d’ouverture au ciel (FVC) et la température de l’air et des surfaces. Donc, on a constaté que les paramètres géométriques des rues : orientation, rapport Hauteur/Largeur et FVC ont une influence directe sur les paramètres microclimatiques et par conséquent, sur la sensation thermique des utilisateurs de l’espace extérieur. En conclusion, on peut dire que les résultats acquis se conforment avec les objectifs fixés pour la présente recherche, et que cet établissement saharien adapté à son milieu offre des conditions de confort permettant une vie urbaine supportable en espace extérieur.

Mots Clés  : Confort thermique urbain, microclimat urbain, morphologie urbaine, espaces extérieurs, la rue, ksar, le village rouge, la perception thermique.

Présentation

Version intégrale (43 Mb)

Page publiée le 7 décembre 2021