Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2020 → Etude de l’effet des mauvaises herbes sur les caractéristiques morphologiques, agronomiques, et leurs pouvoirs allélopathiques sur blé dur (Triticum durum Desf.)

Université Mohamed Khider de Biskra (2020)

Etude de l’effet des mauvaises herbes sur les caractéristiques morphologiques, agronomiques, et leurs pouvoirs allélopathiques sur blé dur (Triticum durum Desf.)

MELAKHESSOU, ZOHRA

Titre : Etude de l’effet des mauvaises herbes sur les caractéristiques morphologiques, agronomiques, et leurs pouvoirs allélopathiques sur blé dur (Triticum durum Desf.)

Auteur : MELAKHESSOU, ZOHRA

Université de soutenance : Université Mohamed Khider de Biskra

Grade : Doctorat en Sciences Agronomiques Spécialité : Protection Végétale 2020

Résumé
Une étude floristique a été réalisé dans les champs de blé dur durant deux compagnes a porté sur 72 relevés .Nous avons pu identifier environ 77 espèces de mauvaises herbes qui se répartissent en 23 familles botaniques ,67 genres .Les dicotylédones sont dominantes avec 63 espèces. Les Astéracées sont majoritaires avec 18 espèces .L’analyse biologique montre une prédominance des thérophytes avec 69 %(53 espèces) suivies des hémicryptophytes et les géophytes. L’abondance dominance a permis d’identifier des espèces très nuisibles à la culture dans toutes les stations échantillonnées qui sont en nombre, de 7 soit 19.44% .Ces espèces sont des annuelles (thérophytes) et appartiennent à trois familles, avec une prépondérance des Poaceaequi dépasse 70% il s’agit : A.sterilis, M .sylvesris,B.rubens,L.mltiflorum , L.rigidum ,A.clavatus et H.murinum .L’étude réalisée sur l’aspect compétitif de 12 espèces adventices testées en situation bispécifique avec deux variétés de blé dur WAHA et VITRON , montre l’impact concurrentiel et dépressifde ces espèces sur les caractéristiques morphologiqueset agronomiques de blé dur .Tous les paramètres mesurés sont influencées notamment : la hauteur de chaumes ,longueur d’épi, biomasse sèche totale ,nombre d’épi par plant , nombre de grains par épi et le rendement en grains. Avec un taux de perte de rendement d’environ 83% chez la variété WAHA .Les espèces S.maraianum, A.sterils et L.multiflorum possèdent un pouvoir compétitif important, tandis que le brome rougeâtre à un effet très accentue dès la dose diluée. Quand a l’effet allélopathique , une inhibition totale ou partielle de la majorité des extraits aqueux d’adventices testés et avec les deux concentrations (diluée 25 et 100% pure) .Le dosage phytochimique à base des extraits méthanoliques montre la richesse de ces espèces en polyphénols en flavonoïdes surtout le brome rougeâtre qui est considérée comme l’espèce inhibitrice numéro un à cause sa richesse en poly phénols et en flavonoïdes.

Mots Clés  : Mauvaise herbe, blé dur, compétition, allélopathie, dosage phytochimique

Présentation

Version intégrale (5 Mb)

Page publiée le 2 décembre 2021