Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2020 → La modélisation de la gestion d’irrigation dans la région de Biskra en utilisant le traitement des images satellitaires (la télédétection)

Université Mohamed Khider de Biskra (2020)

La modélisation de la gestion d’irrigation dans la région de Biskra en utilisant le traitement des images satellitaires (la télédétection)

MERDACI, I Samir

Titre : La modélisation de la gestion d’irrigation dans la région de Biskra en utilisant le traitement des images satellitaires (la télédétection)

Auteur : MERDACI, I Samir

Université de soutenance : Université Mohamed Khider de Biskra

Grade : Doctorat LMD en Sciences Agronomiques 2020

Résumé
La gestion rationnelle de l’eau d’irrigation à l’échelle parcellaire ou régionale revêt une importance primordiale pour satisfaire les besoins en eau de tous les agriculteurs d’une manière durable. L’indisponibilité de l’information ou des données indispensables à la bonne gestion de ces eaux à l’échelle spatiale et temporelle nous oblige à trouver d’autres alternatives plus performantes et plus fiables, et cela pour améliorer les approches actuelles qui se basent généralement soit sur les formules empiriques ou sur des estimations standards (les calendriers d’irrigation). Sur ce, la télédétection spatiale apparaît comme la voie la plus prometteuse en proposant une vision objective, exhaustive et répétitive sur des grandes surfaces. La télédétection qui se base sur l’interaction rayonnement électromagnétique-cible, permet d’accéder à certaines variables clés pilotant le processus d’évapotranspiration définissant les besoins en eau des cultures. La disponibilité des images satellitaires et d’autre données de la télédétection gratuites de plusieurs années avec des différentes résolutions temporelles, spectrales et spatiales au niveau des différente portails open source nous donnera l’opportunité de les exploiter pour découvrir la réalité du terrain et de définir les modalités d’intervention rapide pour résoudre les problèmes liés à la gestion de l’irrigation ainsi que d’autre problématique liés au développement d’une agriculture durable. Ce travail est une contribution à l’étude des avantages de l’utilisation de la télédétection : Premièrement ; le développement et la création des modèles mathématiques qui vise l’amélioration et la calibration des paramètres indispensable à l’estimation des besoins en eaux des cultures Car la télédétection spatiale offre maintenant une information spatialisée et actualisée concernant la végétation qui renseignent de plus sur le développement réel de la végétation (et non son développement supposé) notamment par le biais d’indices de végétation comme le (NDVI). Cette information est bien corrélée à l’activité photosynthétique des végétaux, elle-même déterminante de l’évapotranspiration. Le résultat de ce travail de modélisation a donné des modèles mathématiques qui expliquent la relation entre le Kc et le NDVI par la formule Kc=ƒ(NDVI) et ce qui a donné un nouveau Kc calibré à notre région d’étude et qu’il sera utilisé pour l’estimation des besoins en eaux des cultures par à la formule : ETc = ƒ(NDVI) ×ETP. Deuxièmement ; l’amélioration de la productivité de l’eau a l’échelle parcellaire et régionale dans les régions arides et semi aride et notamment la région de Biskra par la création des cartes de la productivité de l’eau en utilisant les données disponibles au niveau des portails open source telle que le WaPOR, ces carte vont nous aider a bien analyser la situation actuelle de notre zone d’étude relatif à la gestion de l’irrigation en proposant des solutions adéquates qui vise a trouvez les modalités efficace pour l’amélioration de la productivité de l’eau.

Mots Clés  : Modélisation ; Télédétection ; NDVI ; Evapotranspiration de la culture ETc ; Coefficient cultural Kc ;la productivité de l’eau

Présentation

Version intégrale (11 Mb)

Page publiée le 4 décembre 2021