Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2021 → Etude des auxiliaires de Parlatoria blanchardi et leur utilisation dans un programme de lutte intégrée dans les régions de Biskra et Touggourt

Université Mohamed Khider de Biskra (2021)

Etude des auxiliaires de Parlatoria blanchardi et leur utilisation dans un programme de lutte intégrée dans les régions de Biskra et Touggourt

MATALLAH, SALIM

Titre : Etude des auxiliaires de Parlatoria blanchardi et leur utilisation dans un programme de lutte intégrée dans les régions de Biskra et Touggourt

Auteur : MATALLAH, SALIM

Université de soutenance : Université Mohamed Khider de Biskra

Grade : Doctorat En Sciences Agronomiques 2021

Résumé
L’inventaire des ennemis naturels de Parlatoria blanchardi au niveau des régions de Biskra et de Oued Righ a revelé l’existence de quatre espéces, Pharoscymnus ovoideus, Pharoscymnus numidicus, Cybocephalus palmarum et Chrysoperla carnea. Les effectifs d’ennemis naturels les plus importants sont ceux de Ph. ovoideus et C.palmarum, tandis que les effectifs de la Chrysope sont les plus faibles. Quant aux effectifs de Ph numidicus, ils ont été qualifiés d’intermédiaires. Les effectifs des quatre espèces sont influencé par plusieurs paramétres. La température ainsi que des paramétres lié à la conduite de la parcelle. Les résultats de l’analyse factorielle des correspondances ont révélé l’existence de relation entre certains facteurs liés à la conduite culturale du palmier dattier et les effectifs des ennemis naturels de P. blanchardi au niveau de tous les sites des deux régions de Biskra et de Oued Righ. L’utilisation des insecticides affecte les effectifs des ennemis naturels de la cochenille blanche. L’étude de l’influence de quelques insecticides utilisé en palmeraie a montré que les trois insecticides le Beta cyfluthrin, l’Abamectine et l’huile de pétrole provoquent une mortalité chez les individus des quatre prédateurs de la cochenille blanche. Nos résultats ont montré que l’opérat ion d’élagage de palmes effectuée le plus souvent sur les palmes de la couronne extérieure, provoque des pertes en effectifs des ennemis naturels de la cochenille blanche. Les niveaux de prédation enregistrés au niveau des sites de l’étude varient on fonction de la saison. Des differences significative du taux de prédation a été également enregsitré entre les sites pour les deux régions. Les résultats de l’étude de la voracité chez les adultes des trois espèces Ph. ovoideus, et Ph numidicus ainsi que le C. palmarum ont montré que la voracité la plus élevée est enregistré par les individus de Ph. ovoideus, suivit par ceux de Ph. numidicus. Quant aux individus de Cy. palmarum, ils ont enregsitré la voracité la plus faible. Les essais d’optimisation du rôle des ennemis naturels de P. blanchardi par l’adaptation des opérations culturales particulièrement le traitement insecticide ainsi que la taille des palmes nous ont permis de revélé que l’action des ennemis naturels de la cochenille blanche peut être amélioré par le remplacement du type d’insecticide utilisé pour la lutte contre le Boufaroua par l’utilisation de la chaux et du soufre ainsi que le changement de la période de la taille des palmes

Mots Clés  : Parlatoria blanchardi, ennemis naturels, Biskra , Oued Righ

Présentation

Version intégrale (6 Mb)

Page publiée le 10 décembre 2021