Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2021 → Etude éco-biologique des thrips inféodés aux Cucurbitacées sous serre dans la région de Biskra

Université Mohamed Khider de Biskra (2021)

Etude éco-biologique des thrips inféodés aux Cucurbitacées sous serre dans la région de Biskra

Allache, Farid

Titre : Etude éco-biologique des thrips inféodés aux Cucurbitacées sous serre dans la région de Biskra

Auteur : Allache, Farid

Université de soutenance : Université Mohamed Khider de Biskra

Grade : Doctorat en Sciences Agronomiques Spécialité : Protection des Végétaux 2021

Résumé
Peu d’études sont consacrées par les chercheurs aux groupes de thrips ravageurs des cultures en Algérie. Cependant, la motivation d’entreprendre ce travail, vise à améliorer plus les connaissances de ces insectes ravageurs dans les agro-écosystèmes de Biskra. Ainsi, l’objectif est d’inventorier en premier lieu les différentes espèces de thrips rencontrées sur les Cucurbitacées, de suivre la dynamique des populations, la distribution de Frankliniella occidentalis sur la plante, déterminer le sex-ratio, détermine r la meilleur méthode d’estimation de la population, et voir la relation entre le nombre de thrips attrapé par les pièges adhésifs et le nombre de Frankliniella occidentalis dénombré sur les feuilles et fleurs. Quatre méthodes de prélèvement ont été utilisées durant l’étude, pièges bleus adhésifs, pièges bleus à eau, secouage des feuilles et récolte des fleurs. L’étude a mis en évidence 12 espèces de thrips composées d’espèces phytophages d’intérêt économique et agronomique comme, Frankliniella occidentalis et Thrips tabaci, d’autres de moindre importance, d’une espèce prédatrice comme Aeolothrips intermedius et fongivore telle que Bolothrips icarus. Les espèces récoltées appartiennent à quatre familles, Aeolothripidae, Phlaeothripidae, Melanthripidae et Thripidae. La famille des Thripidae est la plus riche en espèces. F. occidentalis est dominante et constante sur presque toutes les cultures. La fluctuation de population générale et de F. occidentalis suivie sur les différentes variétés a montré une présence permanente des thrips du début à la fin du cycle phénologique de la plante. L’activité de vol des adultes est faible au début de la saison. Leur nombre augmente considérablement au mois de mars lorsque les températures s’élèvent. Le niveau d’infestation diffère selon la culture. Les femelles prédominent sur les cultures étudiées par rapport aux mâles. Le sex-ratio chez F. occidentalis diffère selon les cultures. Les pièges bleus adhésifs sont un bon outil pour déceler très tôt la présence des thrips dans les serres. La relation entre le nombre de thrips capturé dans les pièges bleus adhésifs et le nombre du thrips recouvré sur les fleurs et les feuilles sont en corrélation. Adopter les pièges bleus associés avec les techniques de secouage des feuilles et collecte des fleurs permet d’estimer la population du thrips californien.

Mots Clés  : Thrips diversité, agro-système, Biskra, méthodes d’échantillonnage, Frankliniella occidentalis, fluctuation des populations, sex-ratio, corrélation

Présentation

Version intégrale (12 Mb)

Page publiée le 5 décembre 2021