Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2021 → L’entomofaune des céréales dans la région de Biskra. Ecologie des populations des principaux bioagrésseurs

Université Mohamed Khider de Biskra (2021)

L’entomofaune des céréales dans la région de Biskra. Ecologie des populations des principaux bioagrésseurs

BAKROUNE, Nour-Elhouda

Titre : L’entomofaune des céréales dans la région de Biskra. Ecologie des populations des principaux bioagrésseurs

Auteur : BAKROUNE, Nour-Elhouda

Université de soutenance : Université Mohamed Khider de Biskra

Grade : Doctorat en Sciences Agronomiques 2021

Résumé
Quatre parcelles des céréales cultivées par le blé dur et l’orge réparties à travers deux stations dans la région de Biskra, l’une à Sidi Okba et l’autre à El Outaya, ont fait l’objet d’un échantillonnage périodique de l’entomofaune en vue de l’étude de la variabilité de la biodiversité tout en s’appuyant sur des indices écologiques et des analyses statistiques. Un total de 169 espèces réparties entre 10 ordres, 57 familles et 146 genres. 113 espèces ont été répertoriées dans la station d’El Outaya et 139 autres à Sidi Okba. La variété de blé abrite un peu plus d’espèces avec 159 taxons, alors que l’orge abrite 152 taxons. Les résultats d’étude des indices écologiques de diversité (H’, oscillent entre 3,90 et 4,05 bits), d’équitabilité (E, est de 0.84 dans la station d’El Outaya pour les deux variétés étudiées et pour le blé à Sidi Okba, une valeur de 0.86 a été enregistrée sur l’orge à Sidi Okba) et de de Simpson (1-D, 0,97 c’était la valeur enregistrée sur blé et l’orge à Sidi Okba, ainsi que dans le blé à El Outaya, tandis que la valeur notée en orge au niveau de la station d’El Outaya était de 0,96.), Les résultats de l’indice de Sorensen affichent des valeurs comprises entre 42,06% et 67,27% pour tous les cas étudiés, avec une difference entre les peuplements entomofauniques recensés. À l’exception du blé dur à El Outaya et l’orge de la même station (91,51%), ce qui indique en fait une grande similitude. Le complexe entomofaunistique recensé est composé de prédateurs, de parasites, et une entomofaune diversifiée associée aux céréales et de plusieurs bioagresseurs des céréales. L’analyse de l’inventaire des principaux bioagresseurs des céréales a revelé la présence de 20 taxons répartis entre six ordres et dix familles. Qualitativement la station d’ El Outaya abrite 18 espèces et celle de Sidi Okba 17 taxons. Les Homoptères prédominent avec 6 espèces de pucerons inféodées aux céréales. Les Thysanoptères arrivent en deuxième position avec 04 espèces appartenant à la famille des Tripidae. Les Lépidoptères et les Diptères sont représentés par 03 espèces chacun. Les Hémiptères regroupent deux punaises inféodées aux céréales Aelia germari et Aelia acuminata, alors que les Coléoptères, ils sont représentés par deux autres principaux ravageurs des céréales le Chrysomelidae Oulema melanopa et le Scarabaeidae Geotrogus deserticola.

Mots Clés  : céréales, bioécologie, entomofaune, bioagresseurs, ennemis naturels, Biskra.

Présentation

Version intégrale (8 Mb)

Page publiée le 5 décembre 2021