Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2020 → Détermination des humidités caractéristiques et calcul des rendements sur parcelles expérimentales de la province du Bam au Burkina Faso

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2020

Détermination des humidités caractéristiques et calcul des rendements sur parcelles expérimentales de la province du Bam au Burkina Faso

FOUFOUET Ahou Marie Noelle

Titre : Détermination des humidités caractéristiques et calcul des rendements sur parcelles expérimentales de la province du Bam au Burkina Faso

Auteur : FOUFOUET Ahou Marie Noelle

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master d’ingénierie Infrastructures et Réseaux Hydrauliques 2020

Résumé
La région Centre Nord du Burkina Faso étant une zone se trouvant dans la partie sahélienne du pays, cette zone est particulièrement sensible comme la plupart des pays sahélien africain. Le changement climatique amplifie le phénomène de sècheresse et de désertification, avec une saison de pluie de courte durée (3 à 4 mois) qui est marqué par de longue séquence sèche allant jusqu’à 21 jours pouvant mettre en péril le cycle végétatif des cultures. Afin de réduire les dégâts causés par le changement climatique à l’endroit de l’agriculture plusieurs approches ont été expérimentées. Les Bassins de Collecte des Eaux de Ruissellement sont les dispositifs utilisés dans notre zone d’étude pour faire face aux longues poches de sécheresse. Cette étude a concerné six sites expérimentaux dans la province du BAM. Pour atteindre nos objectifs, des échantillons de sols prélevés sur les différentes parcelles expérimentales ont été analysés au laboratoire grâce à la marmite de Richards a des pressions respectives de 15 bars et 1 bar afin de déterminer les humidités au point de flétrissement permanent et les humidités à la capacité au champ. Ces valeurs nous ont donc permis de calculer la valeur de la réserve utile sur chaque parcelle. Les résultats obtenus révèlent une différence de la réserve utile sur les cinquante (50) premiers centimètres avec des valeurs se situant entre 75 et 131 mm dont la valeur la plus importante se situe au niveau de la localité de Sakou. Quant aux rendements, seuls les sites de Sakou et Sangho 1 ont pu être étudiés avec respectivement des valeurs de 1.1 t/ha et de 0.02 t/ha. Ces rendements en dessous de la moyenne annuelle (2 à 3t/ha) résultent de la faible capacité de rétention de ces sols cultivés mais aussi de la très faible pluviosité de l’année 2019 caractérisées par de très longues séquences sèches.

Présentation (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 5 décembre 2021