Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2020 → Etude de raccordement de trois forages dans la zone de Leguema au réseau de distribution d’eau potable de Bobo Dioulasso au Burkina Faso

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2020

Etude de raccordement de trois forages dans la zone de Leguema au réseau de distribution d’eau potable de Bobo Dioulasso au Burkina Faso

KAFANDO Marlyne Octavie

Titre : Etude de raccordement de trois forages dans la zone de Leguema au réseau de distribution d’eau potable de Bobo Dioulasso au Burkina Faso

Auteur : KAFANDO Marlyne Octavie

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master Ingénierie Eau et Assainissement 2020

Résumé
L’exploitation de la ressource en eau souterrain à travers la réalisation de forages est un bon moyen d’amélioration de la desserte en eau au Burkina Faso, notamment à Bobo-Dioulasso. Une chose est de réaliser des forages mais une autre est de trouver comment la distribuer à la population. L’étude de raccordement des trois forages de Leguema à Bobo Dioulasso a pour but de répondre à cette demande. Elle présente trois variantes possibles selon l’emplacement et la nature du réservoir de stockage de l’eau. Dans la première variante, l’eau des trois forages est refoulée dans une même conduite vers un réservoir placé en hauteur entre les forages et le point de raccordement au réseau existant. Dans la deuxième et la troisième variante, l’eau des forages est refoulée dans une même conduite vers un réservoir placé en fin de conduite au niveau du point de raccordement, à la seule différence que la deuxième est pourvue d’un réservoir surélevé et la troisième d’une bâche semi-enterrée. On estime dans chacun des cas, une capacité de 1500 [m3] pour le réservoir. Le calcul des diamètres des conduites (315/257,8 mm ; 355/290,6 mm ; 500/409 mm) et le dimensionnement du réseau permettent d’effectuer un choix des pompes les mieux adaptés. Il s’agit notamment des pompes immergées de types Grundfos qui seront placées à l’intérieur de chaque forage. Le choix de la variante la plus avantageuse basée sur l’analyse économique s’est porté sur la variante 3 dont le coût total revient à 1 443 590 000 F CFA. La mise en place d’un dispositif désinfection de l’eau refoulée est essentiel pour une bonne qualité d’eau à la distribution. La désinfection se fera par injection d’hypochlorite de sodium préparé par un électrolyseur de type VoDes BlueWave 150.

Présentation (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 2 décembre 2021