Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2020 → Gestion partagée des connaissances en assainissement pour l’atteinte des objectifs du développement durable au Burkina Faso

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2020

Gestion partagée des connaissances en assainissement pour l’atteinte des objectifs du développement durable au Burkina Faso

BARRY Myriam Andale

Titre : Gestion partagée des connaissances en assainissement pour l’atteinte des objectifs du développement durable au Burkina Faso

Auteur : BARRY Myriam Andale

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master Ingénierie Eau et Assainissement 2020

Résumé
Le capital intellectuel fait partie des atouts qui permettent à une organisation d’être performante. En effet, les entreprises ne disposent plus seu lement d’un capital humain, financier ou technique, mais disposent aussi d’un capital intellectuel. Ce dernier (savoirs, connaissances…) est un atout précieux et peut être géré afin d’améliorer la performance globale. La présente étude a pour objectif général de contribuer à l’amélioration des performances du secteur de l’assainissement pour l’atteinte des Objectifs du Développement Durable (ODD) à travers un meilleur partage des connaissances générées dans le domaine. Un état des lieux a été fait afin de mettre en lumière les pratiques des acteurs. Une étude qualitative par entretien semi-directif a été menée auprès des acteurs du secteur de l’assainissement en touchant aussi bien les acteurs institutionnels, les ONG, les PTF que les institutions de formation de recherche. L’échantillon est composé treize (13) structures, déterminées suivant la méthode d’échantillonnage aléatoire. Les résultats montrent que le concept de gestion des connaissances n’est pas très bien connu par les acteurs, la réflexion sur la capitalisation des connaissances est embryonnaire, les pratiques de partage de connaissance existent, mais ne sont pas bien structurés par les acteurs. À la suite de cela, une analyse SWOT a été réalisée et enfin une plateforme pour améliorer le partage de connaissance entre les acteurs a été proposée. Le coût global de la mise place de la plateforme s’élève à 21 900 000 FCFA et les charges liées au fonctionnement du site sont estimées à 5 300 000 FCFA l’année.

Présentation (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 1er décembre 2021