Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2020 → Effet de la composition et de l’humidité d’un lit biologique sur la dégradation des pesticides au Burkina Faso

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2020

Effet de la composition et de l’humidité d’un lit biologique sur la dégradation des pesticides au Burkina Faso

SOME Mwinnogme David

Titre : Effet de la composition et de l’humidité d’un lit biologique sur la dégradation des pesticides au Burkina Faso

Auteur : SOME Mwinnogme David

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master Ingénierie Eau et Assainissement 2020

Résumé
L’utilisation abusive des pesticides dans les activités agricoles entraîne la contamination des sols, des sources d’eau potable et est bien souvent responsable des problèmes de santé animale et humaine. Selon les données de la littérature, les lits biologiques semblent être une option pratique pour minimiser la contamination de l’environnement lors de la préparation, de l’utilisation et du lavage des équipements utilisés pour les traitements des cultures aux pesticides. Cette étude visait à déterminer l’effet de la composition et de l’humidité de différents lits biologiques sur l’activité respiratoire et sur la dégradation des pesticides sous le contexte climatique sahélien du Burkina Faso. Cinq (5) biomélanges composés de sol, de fumier de bovin et de la paille ont été testés à différentes proportions. Chaque biomélange a été dopé avec un mélange de cinq (5) pesticides (profénofos, chlorpyrifos-éthyl, lambdacyhalotrine, deltaméthrine et glyphosate) à la dose recommandée. L’activité respiratoire des biomélanges a été évaluée par la méthode du test respirométrique, par piégeage du CO2 dans la soude et titrage par le HCl. Concernant la dégradation, des prélèvements ont été faits à 0, 1, 3, 7, 13 et 20 jours pour doser la quantité de pesticide restant dans le mélange par chromatographe en phase gazeuse muni de deux µECD. La demi-vie (T1/2) des pesticides a été calculée pour déterminer la dégradation de la moitié de la dégradation initiale des pesticides testés. L’analyse de variance à deux facteurs a montré que la composition des lits biologiques a un effet significatif (p=2,2e-16) sur le dégagement de CO2. L’humidité a eu un effet significatif (p=1,001e-6) sur le dégagement de CO2 des différents lits biologiques sans pesticide tandis qu’elle n’a eu d’effet significatif (P=0,178408) dans les lits biologiques avec pesticides. Les résultats ont montré que le lit biologique M4 composé de sol (25%), fumier (25%) et de paille (50%) humidifié à 60% de sa capacité maximale de rétention avait l’activité biologique la plus intense suite au dopage aux pesticides. Les résultats de dégradation ont montré que le profénofos s’est dégradé plus rapidement dans le lit biologique M1 90% avec un temps de demi vie de la molécule de 0,77 jours. Le chlorpyrifos-éthyl s’est dégradé plus rapidement dans le lit biologique M4 60% avec un temps de demi vie de 3,70 jours. En conclusion, le sol, le fumier de bovin et la paille pourraient être utilisés comme composante de lit biologique pour dégrader les pesticides.

Présentation (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 3 décembre 2021