Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2020 → Etude d’impact des activités culturales sur la qualité des eaux du sous bassin barrage de Tougou : caractérisation physico-chimique

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2020

Etude d’impact des activités culturales sur la qualité des eaux du sous bassin barrage de Tougou : caractérisation physico-chimique

DJIBO HAHIOU Abitalib

Titre : Etude d’impact des activités culturales sur la qualité des eaux du sous bassin barrage de Tougou : caractérisation physico-chimique

Auteur : DJIBO HAHIOU Abitalib

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master Ingénierie Eau et Assainissement 2020

Résumé
La pression parasitaire et l’appauvrissement des sols par les facteurs naturels et anthropiques exercés sur les cultures au Burkina Faso entrainent une diminution de la production et par conséquent les revenus des cultivateurs. Ces derniers ont trouvé comme solutions à ces contraintes l’application massive de produits phytosanitaires et des engrais chimiques, parfois prohibés, et qui, à terme, posent des problèmes environnementaux et sanitaires. L’objectif de notre étude est d’évaluer l’impact des activités culturales sur la qualité des eaux du sous bassin barrage de Tougou. Il a fallu pour y arriver, mener d’une part, des investigations sur les pratiques d’utilisation des produits phytosanitaires et des engrais dans le sous bassin versant barrage de Tougou, et d’autre part, faire des analyses d’échantillons d’eau prélevés dans la zone d’étude, afin d’en déterminer le niveau de contamination du barrage et des eaux de ruissellement. Neuf paramètres physico-chimiques (Température, pH, Conductivité, Phosphore, Nitrate, Sulfates, Cadmium, Manganèse, Plomb) ont été suivis durant trois mois allant de Juillet à Septembre. Les résultats des enquêtes ont mis en évidence l’application de divers produits phytosanitaires et engrais chimiques pour le traitement des champs. Les non-conformités recensées dans cette enquête concernent également le niveau de protection des cultivateurs qui est très faible dans l’ensemble. L’enquête a relevé aussi un taux d’analphabétisation élevé soit 76 %, ce qui pourrait constituer un véritable handicap aux respects des bonnes pratiques d’utilisation des pesticides, au port d’équipements de protection individuels appropriés ainsi qu’au mode de préparation et d’application des pesticides. L’étude a généralement démontré que l’analyses des 73 échantillons d’eau, prélevés dans la zone d’étude, ont permis d’avoir des résultats montrant des niveaux de contamination faible. Pour minimiser l’impact des activités culturales sur la qualité des eaux et préserver la santé des cultivateurs suite à l’application des intrants agricole, des formations devront être renforcées sur les précautions d’usage des pesticides, les bonnes pratiques agricoles et la préparation et usage de biopesticides.

Présentation (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 2 décembre 2021