Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Livres → 2021 Impression à la demande → Xylanase de Bacillus mojavensis UEB-FK : Caractérisation et exploitation pour la valorisation des sous-produits d’ail

Presses Académiques Francophones (2021)

Xylanase de Bacillus mojavensis UEB-FK : Caractérisation et exploitation pour la valorisation des sous-produits d’ail

Fatma Kallel

Titre : Xylanase de Bacillus mojavensis UEB-FK : Caractérisation et exploitation pour la valorisation des sous-produits d’ail

Auteur (s)  : Fatma Kallel
Editeur  : Presses Académiques Francophones
Date de parution : 07.10.2021
Pages : 340

Présentation
Au cours de cette thèse, nous avons criblé une nouvelle souche de Bacillus mojavensis UEB-FK produisant des xylanases. Une xylanase issue de B. mojavensis (Xyn B) de faible masse moléculaire de 14 kDa, a été purifiée et caractérisée sur le plan biochimique. Cette xylanase a été exploitée pour produire des xylooligosaccharides à partir des tiges d’ail riche en hémicelluloses.Ces xylooligosaccharides générés sont doués d’un haut pouvoir antioxydants, antibactériens et un effet prébiotiques. Ces sous-produits représentent une source potentielle de molécules bioactives. Pour cela une méthodologie d‘extraction par fractionnement a été menée. En bioremédiation : Les tiges d’ail sont capable de fixer deux colorants synthétiques (BM et le RD 80) utilisés en textile ; Dans le domaine alimentaire : Les polysaccharides solubles issus des tiges d’ail présentent aussi des propriétés antioxydantes et antibactériennes intéressantes qui peut substituer les conservateurs chimiques tel que le BHA ; et En nanobiotechnologie : Extraction des nanocristaux de cellulose à partir des tiges d’ail. Ces nanocristaux de cellulose trouvent des applications dans la fabrication de nanomatériaux.

Annonce et achat de l’ouvrage (€ 99,90 en 2021)

Page publiée le 14 décembre 2021