Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2020 → Modélisation spatiotemporelle des variables hydrométéorologiques pour l’évaluation des risques liés à la variabilité climatique.

Université des sciences et de la technologie Houari Boumediène (USTHB) 2020

Modélisation spatiotemporelle des variables hydrométéorologiques pour l’évaluation des risques liés à la variabilité climatique.

Zamoum, Said

Titre : Modélisation spatiotemporelle des variables hydrométéorologiques pour l’évaluation des risques liés à la variabilité climatique.

Auteur : Zamoum, Said

Université de soutenance : Université des sciences et de la technologie Houari Boumediène (USTHB)

Grade : Doctorat Hydraulique 2020

Résumé
L’objectif principal de la présente étude est d’estimer les débits des cours d’eau non jaugés au nord de l’Algérie par la régionalisation des paramètres du modèle pluie-débit GR2M. De plus, nous abordons l’évaluation des méthodes de classification linéaires et non linéaires ainsi que l’utilisation des données simulées, par le modèle GR2M calibré et le modèle GR2M régionalisé, pour l’étude de la sécheresse hydrologique. Concernant la modélisation conceptuelle pluie-débit par le modèle GR2M, nous avons trouvé qu’elle s’adapte mieux aux débits des bassins caractérisés par un climat humide ou subhumide. La classification des bassins sur la base de leurs caractéristiques climatiques et morphométriques par l’utilisation de l’Analyse en Composantes Principales (ACP) et de Self Organisation Maps (SOM) et la comparaison primaire des deux méthodes a montré l’avantage de SOM par rapport à l’ACP. Des modèles de régression ont été développés entre les caractéristiques des bassins et les paramètres du modèle pour les différents groupes issus des deux types de classifications. L’analyse comparative des résultats obtenus a montré l’avantage de SOM par rapport à l’ACP. Enfin, l’étude de la sècheresse par l’utilisation des SDI calculés pour les deux types de débits (observés et régionalisés) sur trois bassins de la zone d’étude et pour la période 1970-2000 a montré une tendance vers la sécheresse sur les parties centre et ouest de la zone d’étude avec une tendance décroissante plus importante pour cette dernière et cela à partir du milieu des années 70. La comparaison des résultats obtenus par les deux types de SDI (SDIObs et SDIReg) a montré la fiabilité et l’intérêt de l’approche adoptée pour l’étude de la sécheresse hydrologique pour des sites non jaugés surtout pour le pas de temps annuel.

Mots clés : Bassins non jaugés, modélisation pluie-débit, cartes auto-organisatrices, Analyse en Composantes Principales, régionalisation, sécheresse, Nord de l’Algérie.

Présentation (DSpace)

Version intégrale (12 Mb)

Page publiée le 31 décembre 2021