Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2020 → Pastoralisme, élevage, sédentarisation et développement durable de la steppe dans la région d’el bayadh, Algérie

Université Mustapha Stambouli de Mascara (2020)

Pastoralisme, élevage, sédentarisation et développement durable de la steppe dans la région d’el bayadh, Algérie

MEKHLOUFI, Moulai Brahim

Titre : Pastoralisme, élevage, sédentarisation et développement durable de la steppe dans la région d’el bayadh, Algérie

Auteur : MEKHLOUFI, Moulai Brahim

Université de soutenance : Université Mustapha Stambouli de Mascara

Grade : Doctorat en Sciences 2020

Résumé
Avec la croissance démographique et la dégradation des parcours, un grand nombre d’éleveurs mobiles se sont sédentarisés progressivement pour dépendre entièrement de leurs champs ce qui a fortement contribué à aggraver la dégradation des parcours. Les résultats obtenus relatifs au pastoralisme, élevage, sédentarisation et développement durable de la steppe de la région d’El Bayadh (Algérie) à travers un diagnostic basé sur une méthode d’échantillonnage stratifié, 52 exploitations ont été enquêtées entre 2010 et 2015. Le but de capturer la diversité des systèmes agricoles et identifier les changements dans les modes d’utilisation des espaces steppiques a permis les résultats suivants : une prédominance des systèmes agricoles sédentaires et semi-transhumants avec une forte baisse du nomadisme. Trois types d’élevage ont été identifiés à savoir : les systèmes d’élevage sédentaires avec engraissement de courte durée (type 1), les systèmes semi-sédentaires avec engraissement à moyen terme (type 2) et les systèmes transhumants / nomades avec engraissement de longue durée (type 3) qui reflètent donc une diversité d’actions dans la gestion du risque menaçant l’élevage. C’est le système sédentaire qui est le plus dominant représentant 44.2%, une régression du nomadisme où les déplacements de grande amplitude ne concernent que 7.7 % en 2015 du cheptel contre 9 % en 2015. La proportion des sédentaires dans la population des éleveurs est passée de 38 % à 59.6 % entre 2010 et 2015. Les effectifs transhumants ne représentent que 11.5 % en 2015 au lieu de 28 % en 2010. Les pasteurs ont modifié leur système de production en associant les cultures céréalières. Dans le but de préserver et développer durablement la steppe, une expérimentation de la multiplication de Pistacia atlantica a été entreprise. Les graines ont été récoltées sur place et ont subi divers traitements physico-chimiques dans le but d’améliorer le taux de germination. Des résultats intéressants avec le traitement à l’acide gibbérellique GA3 de 85% et 100 % respectivement avec deux doses (50 ppm) et (100 ppm). Cette plante peut être introduite dans le cadre du développement de l’agroforesterie dans certains espaces steppiques.

Mots Clés  : Pastoralisme Sédentarisation Typologie Système Élevage Pistacia Atlantica El Bayadh Algérie

Présentation

Version intégrale (5,3 Mb)

Page publiée le 31 décembre 2021