Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2020 → Étude de quelques aspects physiologiques, biochimiques et anatomiques de Medicago arborea L. vis-à-vis du stress salin et hydrique

Université El Djillali Sidi Bel Abbes (2020)

Étude de quelques aspects physiologiques, biochimiques et anatomiques de Medicago arborea L. vis-à-vis du stress salin et hydrique

AISSAT, Amal

Titre : Étude de quelques aspects physiologiques, biochimiques et anatomiques de Medicago arborea L. vis-à-vis du stress salin et hydrique

Auteur : AISSAT, Amal

Université de soutenance : Université El Djillali Sidi Bel Abbes

Grade : Doctorat en sciences 2020

Résumé partiel
La présente étude a pour but de caractériser les mécanismes de tolérance au stress salin et hydrique chez la luzerne arborescente (Medicago arborea). Dans ce contexte, et afin d’élucider les connaissances sur la viabilité de ses graines et mieux comprendre le mécanisme de régénération naturelle par semis, nous avons évalué leur comportement germinatif dans des conditions contrôlées de stress hydrique et salin. Pour cela, des graines ont été collectées de la région de Djelfa (Algérie) pour tester leur germination dans un incubateur à la température optimale continue de 20°C. Pour le stress salin, les graines ont été soumises à différentes concentrations molaires de NaCl (34 mM, 68 mM, 102 mM, 136 mM, 170 mM, 204 mM, 238 mM, 272 mM) et pour le stress hydrique, différentes potentiels osmotiques ont été testés (-0,01 Mpa, -0,02 Mpa, -0,05 Mpa, - 0,1 Mpa, -0,2 Mpa), induits par différentes concentrations de polyéthylène glycol 6000 (PEG6000). Les résultats ont montré que la germination était significativement affectée par un stress salin élevé (p<0,05). L’augmentation de la salinité a diminué la capacité de germination et la vitesse de germination, tout en allongeant le temps de latence et le temps moyen de germination. Les graines réagissent de manière comparable face au stress hydrique, puisque leur taux de germination a diminué en fonction de l’augmentation de la concentration de PEG6000 dans l’environnement. Il a été révélé que la concentration 204mM de NaCl et la pression osmotique -0,05 Mpa constituaient les limites ou seuils physiologiques de germination des graines étudiées. Il est à noter que lorsque les graines traitées par le NaCl et n’ayant pas pu germer ont pu récupérer leur aptitude à germer une fois transférées sur milieu non salin, en présence d’eau distillée. Cela indique que l’inhibition de la germination est liée au stress osmotique, mais aussi à une toxicité ionique puisque la capacité de germination a diminué par rapport au témoin. La seconde partie de ce travail consiste à étudier la réponse des plantes de M. arborea au stress hydrique et salin au stade juvénile de croissance. Les plantules de M. arborea ont été cultivées en pots sous serre et soumises séparément au stress hydrique à 20%, 40%, 60%, 80% et 100% de la capacité au champ du substrat, et au stress salin, par addition de NaCl à l’eau d’irrigation aux concentrations suivantes : 0, 50, 100, 150 et 200 meql-1. Les effets du stress ont été déterminés sur la biomasse fraîche et sèche, la teneur relative en eau, la teneur en pigments chlorophylliens des feuilles (chlorophylle et caroténoïdes), la proline et la teneur en sucres solubles totaux. Les résultats ont montré que les stress hydrique et salin affectaient la croissance des plantules, notamment le plus faible régime hydrique (20% de la capacité au champ) qui a réduit de manière significative la biomasse fraîche et sèche et la teneur relative en eau, tandis que les plantules soumises à la salinité ont maintenu une bonne teneur en eau (> 70%). La chlorophylle a et b ainsi que la teneur en caroténoïdes n’ont pas montré de différences significatives entre les traitements, tandis que les teneurs de proline et de sucres solubles totaux (principaux osmolytes impliqués dans l’ajustement osmotique) augmentent de manière significative en fonction de l’intensité du stress hydrique et salin

Mots Clés  : Medicago arborea germination croissance anatomie stress salin stress hydrique tolérance

Présentation -> http://rdoc.univ-sba.dz/handle/1234...

Version intégrale (45,5 Mb)

Page publiée le 30 décembre 2021