Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2019 → Effet des facteurs environnementaux sur la variation de quelques métabolites secondaires dans deux espèces médicinales : Tamarix gallica L. (Tamaricaceae) et Rosmarinus officinalis L. (Lamiaceae)

Université Badji Moktar de Annaba (UBMA) 2019

Effet des facteurs environnementaux sur la variation de quelques métabolites secondaires dans deux espèces médicinales : Tamarix gallica L. (Tamaricaceae) et Rosmarinus officinalis L. (Lamiaceae)

FELLAH Ouroud

Titre : Effet des facteurs environnementaux sur la variation de quelques métabolites secondaires dans deux espèces médicinales : Tamarix gallica L. (Tamaricaceae) et Rosmarinus officinalis L. (Lamiaceae) Auteur : FELLAH Ouroud

Université de soutenance : Université Badji Moktar de Annaba (UBMA)

Grade : Doctorat Spécialité : Biologie végétale et environnement 2019

Résumé
Le présent travail vise à évaluer l’effet qualitatif et quantitatif des facteurs environnementaux sur le contenu des composés phénoliques dans les extraits aqueux et d’acétate d’éthyle ainsi que les huiles essentielles de la partie aérienne des espèces Rosmarinus officinalis et Tamarix gallica collectées dans trois régions géographiques différentes (El Taref, Oum El Bouaghi, Ouargla) en Algérie. En effet, les huiles essentielles ont fait l’objet d’une analyse GC/MS tandis que les composés phénoliques dans les extraits aqueux et acétate d’éthyle ont été soumis à une quantification par des techniques appropriées puis identifier par HPLC. En plus, l’évaluation de l’activité antiproliférative des extraits susmentionnés a été réalisée par les essais ELISA et xCELLigence. Le contenu en huiles essentielles (HE) dans l’espèce Rosmarinus officinalis a relevé d’importantes dissemblances. Par exemple l’α-pinène et le camphre en tant que composants majeurs varient de 16,78 à 40,95 % et de 11,24 à 36,72% respectivement. En revanche, pour l’HE de Tamarix gallica on n’a identifié que trois composés dans les trois sites : Benzène 1,3- diméthyle ; Benzène 1,2- diméthyle ; Éthyle benzène. Les composés phénoliques totaux présentaient une teneur élevé à El Taref dans les deux plantes pour les extraits aqueux et acétate d’éthyle. On a constaté que le rendement en flavonoïdes variait d’un site à l’autre dans les deux plantes et pour les deux extraits. Par ailleurs, les principaux composés phénoliques se sont révélés être l’hespéridine et l’acide rosmarinique chez les deux espèces et varient considérablement par rapport au site de collecte et le solvant d’extraction. De plus, les extraits ont été testés sur deux lignées de cellules cancéreuses C6 (tumeur cérébrale de rat) et Hella et ont montré une efficacité variable allant de bonne à 250 µg / mL pour la plupart des extraits à très faible principalement à 50 µg / mL. Les disparités obtenues ont mis en évidence l’effet des facteurs climatiques en tant que facteurs déterminants de la qualité des métabolites secondaires et donc en tant qu’éléments influençant sur l’activité biologique.

Mots clés  : Tamarix gallica ; Rosmarinus officinalis ; facteurs environnementaux ; huiles essentielles ; composés phénoliques, activité antiproliférative.

Version intégrale

Page publiée le 12 février 2022