Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Master → 2020 → Contribution à l’évaluation des mortalités des Abeilles dans quelques Wilayas du centre d’Algérie

Université Mouloud Mammeri Tizi Ouzou (2020)

Contribution à l’évaluation des mortalités des Abeilles dans quelques Wilayas du centre d’Algérie

Lamine, Ouardia

Titre : Contribution à l’évaluation des mortalités des Abeilles dans quelques Wilayas du centre d’Algérie

Auteur : Lamine, Ouardia

Etablissement de soutenance : Université Mouloud Mammeri Tizi Ouzou

Grade : Master Filière : Sciences Agronomiques Spécialité : Production Animale 2020

Résumé
L’abeille est un élément indispensable dans l’équilibre environnemental dans le monde mais malheureusement cet insecte souffre de plusieurs maladies qui menacent sa survie. C’est dans ce contexte que le présent travail s’inscrit dont l’objectif est l’évaluation des taux de mortalité des abeilles, dans cinq localités de la région du centre de l’Algérie à savoir Tizi-Ouzou,Bejaia, Boumerdes, Bouira et Blida. En se basant sur une enquête menée sur terrain, les résultats obtenus montrent que l’apiculture est pratiquée par une mortalité moyenne de 12,58 ±25,22 de colonies d’abeilles dont les mortalités devant les ruches sont enregistrées dans60,56% cas qui est un taux très élevé. De ce fait une étude épidémiologique devrait être menée pour déterminer leurs causes probables. Concernant les traitements phytosanitaires aux environs des ruchers, 35,21% des apiculteurs enquêtés ont leurs ruchers prêts des vergers traités comme les agrumes,les céréales, les cultures maraichères et les vergers fruitiers. La santé de l’abeille est devenue un véritable défit avec les affaiblissements et les pertes de colonies annuelles, ce qui nous oblige à prendre ce phénomène au sérieux et pour remédier à différentes contraintes touchant l’activité apicole, il semble primordial de mieux connaitre leurs maladies et leurs ennemis et d’essayer d’en apprécier la portée sur le cheptel apicole algérien.

Présentation

Version intégrale (2,53 Mb)

Page publiée le 27 février 2022