Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2021 → Recherche sur la faunistique, l’écologie et la biogéographie des Ephéméroptères, Plécoptères, Trichoptères et Coléoptères Hydraenidae et Elmidae des cours d’eau de la Kabylie du Djurdjura

Université Mouloud Mammeri Tizi Ouzou (2021)

Recherche sur la faunistique, l’écologie et la biogéographie des Ephéméroptères, Plécoptères, Trichoptères et Coléoptères Hydraenidae et Elmidae des cours d’eau de la Kabylie du Djurdjura

Lamine, Smail

Titre : Recherche sur la faunistique, l’écologie et la biogéographie des Ephéméroptères, Plécoptères, Trichoptères et Coléoptères Hydraenidae et Elmidae des cours d’eau de la Kabylie du Djurdjura

Auteur : Lamine, Smail

Etablissement de soutenance : Université Mouloud Mammeri Tizi Ouzou

Grade : Doctorat 3 ième cycle en Sciences Biologiques 2021

Résumé
Les résultats d’une étude de quatre ordres d’insectes aquatiques Ephéméroptères, Plécoptères, Trichoptères et Coléoptères Elmidae et Hydraenidae (EPTC) dans les cours d’eau de la Kabylie du Djurdjura (Algérie du Nord) sont exposés. La recherche a été menée sur 30 stations (entre 140 et 1680 m d’altitude) regroupant une grande variété d’eau courantes, depuis les ruisseaux de sources jusqu’aux grands cours d’eau de plaine. Les échantillonnages ont été effectués de mars 2014 à juin 2016 à raison de cinq récoltes en moyenne par année. 79 taxa ont été dénombrés : Ephéméroptères 19, Plécoptères 23, Trichoptères 19 et Coléoptères Elmidae et Hydraenidae 18. Marthamea bayae est nouvellement décrite, le genre Marthamea est nouveau pour l’Afrique du Nord et six autres espèces sont de nouvelles citations pour l’Algérie et/ou la Kabylie (Protonemura algirica bejaiana, Leuctra khroumiriensis, Hydraena (Hydraena) leprieuri, Limnebius pilicauda, Ochthebius (Ochthebius) bifoveolatus et Limnius intermedius). Comparés aux peuplements benthiques des réseaux hydrographiques des autres régions du Maghreb, la richesse spécifique des cours d’eau étudiés parait ici relativement moins diversifiée. Beaucoup d’espèces sont communes avec la faune de l’Europe méditerranéenne. La faune EPTC de Kabylie est nettement paléarctique, dominée par des éléments à distribution ouest-méditerranéenne. Les endémiques sont nombreux. L’abondance, la richesse spécifique et la distribution longitudinale ont été étudiées le long des cours d’eau. La richesse spécifique des différentes stations n’évolue pas en fonction de l’altitude. Les stations riches en taxons se situent aussi bien en altitude qu’en plaine, et la composition des peuplements d’EPTC diffèrent d’une station à une autre avec une évolution des communautés d’un cours d’eau à un autre. Dans les stations de piémont et de basse altitude, ce sont les Ephéméroptères qui dominent. Les Plécoptères sont plus diversifiés dans les habitats à eau fraîche. Certains sites renferment plus de Coléoptères Elmidae et Hydraenidae, alors que les Trichoptères sont plus inféodés aux stations bordées de feuillus à substrat mixte et riche en débris végétaux.

Présentation

Version intégrale (11,6 Mb)

Page publiée le 13 février 2022