Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2021 → Analyse comparative des produits d’anomalies de végétation dans les systèmes de sécurité alimentaires en Afrique de l’Ouest.

Université de Toulouse (2021)

Analyse comparative des produits d’anomalies de végétation dans les systèmes de sécurité alimentaires en Afrique de l’Ouest.

Lemettais Louise

Titre : Analyse comparative des produits d’anomalies de végétation dans les systèmes de sécurité alimentaires en Afrique de l’Ouest.

Auteur : Lemettais Louise

Etablissement de soutenance : Université de Toulouse

Grade : Master 2 : Sciences géomatiques en environnement et aménagement (SIGMA) 2021

Résumé
Les systèmes d’alerte précoces (SAP) jouent un rôle fondamental pour la sécurité alimentaire à l’échelle mondiale, régionale et nationale. Pourtant, après plus de 45 ans d’observation de la Terre (OT), l’utilisation de ces données par les organismes en charge de la sécurité alimentaire mondiale reste inégale dans leurs résultats. C’est pourquoi, il semble plus que nécessaire de renforcer la confiance des décideurs et des politiques. Notre étude s’inscrit dans le projet FRESA (Fouille de texte pour la Recherche de consensus sur la Sécurité Alimentaire), et a pour objectif d’analyser les convergences et divergences des produits d’anomalies de végétation entre plusieurs SAPs (FEWSNET, PAM et ASAP) sur l’Afrique de l’Ouest. Ce travail exploratoire a révélé une grande diversité de méthodes utilisées par les différents SAPs pour les calculs des anomalies de NDVI (produits, lissage, filtre, résolution spatiale et temporelle), et de fortes divergences spatio-temporelles des cartes d’anomalies saisonnières et mensuelles comme par exemple au Sénégal et Nigéria. L’utilisation de données du domaine cultivé a peu renforcé les ressemblances entre les SAPs, où le taux de ressemblance moyen ne dépasse pas les 4%. Les analyses " deux à deux " et des trois systèmes conjointement se sont avérées très enrichissantes avec des taux de pourcentage annuelle allant de 6.5% de ressemblance entre les trois à 72.5% de divergence entre les trois. Ces analyses conjointes ont permis de faire apparaitre des sous-régions de divergence comme la bande guinéenne. En termes de tendance sur la période 2010-2020, les trois systèmes montrent toutefois des tendances similaires. Cette étude exploratoire apporte de nouvelles perspectives dans la comparaison des produits d’anomalies NDVI des SAPs en Afrique de l’Ouest, et ouvre des pistes pour l’évaluation de ces produits.

Mots Clés : Securité alimentaire, Système d’alerte precoce, NDVI, Anomalie de végétation, Afrique de l’Ouest, Télédétection

Présentation (Agritrop/CIRAD)

Version intégrale (35 Mb)

Page publiée le 25 février 2022