Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Suisse → L’architecture et les sociétés nomades du Maroc

Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) 2020

L’architecture et les sociétés nomades du Maroc

Alami Idrissi, Souheil

Titre : L’architecture et les sociétés nomades du Maroc

"Les Fils des nuages" : coopérative agricole pour nomades en reconversion, Bouarfa, Maroc

Auteur : Alami Idrissi, Souheil

Etablissement de soutenance : Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL)

Grade : Master architecture 2020

Résumé
Depuis 1970, les nomades du Maroc ont connu d’importantes perturbations et la plupart se sont retrouvés déchus et sédentarisés dans des bidonvilles. "Les Fils des nuages" est un projet de reconversion pour nomades marocains en communautés de fermiers et d’éleveurs, tout en conservant certaines habitudes tel que l’élevage et le pastoralisme. Formées par une dizaine de familles sur un terrain de 20 hectares, ces coopératives seront composées de logements, d’ateliers de travail et d’étables. Elles seront implantées dans la périphérie de Bouarfa, afin de profiter des infrastructures urbaines tels que les hôpitaux et les écoles, tout en conservant un mode de vie rural primordial pour les nomades. Les principes architecturaux obéissent aux codes sociaux et spatiaux des nomades, avec une construction durable et simple permettant aux nomades de construire par et pour eux-mêmes. L’analyse de la topographie des bassins versants et des sources d’eau naturelles est au cœur de la conception, afin de permettre une utilisation raisonnée de l’eau. Ce projet se veut exemplaire et vise une application similaire à plus large échelle afin de régénérer les nappes phréatiques, la microbiologie du sol et le reboisement des steppes de l’Oriental, ce qui contribuerait à freiner l’avancée du Sahara. Il pourra également servir de modèle de transition écologique pour une production agricole plus respectueuse de la nature et viser une neutralité écologique, voire même un bilan positif.

Présentation et version intégrale

Page publiée le 6 mars 2022