Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Tunisie → Thèse soutenue → 2009 → Contribution à la compréhension du fonctionnement du golfe de Gabès : étude des caractéristiques dynamiques et structurales des communautés phyto-zooplanctoniques en relation avec la variabilité environnementale et les caractéristiques hydrographiques

Université de Sfax (2009)

Contribution à la compréhension du fonctionnement du golfe de Gabès : étude des caractéristiques dynamiques et structurales des communautés phyto-zooplanctoniques en relation avec la variabilité environnementale et les caractéristiques hydrographiques

Zaher Drira

Titre : Contribution à la compréhension du fonctionnement du golfe de Gabès : étude des caractéristiques dynamiques et structurales des communautés phyto-zooplanctoniques en relation avec la variabilité environnementale et les caractéristiques hydrographiques

Structure and dynamics of phytoplankton and zooplankton communities coupled with hydrographic and environmental conditions in coastal and oceanic areas of the gulf of Gabes

Auteur : Zaher Drira

Université de soutenance : Université de Sfax (Tunisie) ; Université de Franche-Comté (France)

Grade : Doctorat 2009

Résumé
Dans la première partie de ce travail, le candidat a présenté au premier chapitre le site d’étude et la mise au point des différents protocoles expérimentaux nécessaires à l’estimation des paramètres biotiques (phytoplancton et zooplancton). Les protocoles des mesures des différents paramètres abiotiques (température, densité, salinité, quantité d’oxygène dissout, matières en suspension, et sels nutritifs) sont également présentés. En effet, le suivi des paramètres physico-chimiques et leurs relations avec les facteurs biotiques est nécessaire pour caractériser le statut trophique des eaux du golfe de Gabès. Dans le deuxième chapitre, on a mis en évidence le changement à l’échelle spatiale durant une campagne estivale effectuée au mois de Juillet 2005 et à l’échelle spatio-temporelle de la dynamique des communautés phytoplanctoniques et zooplanctoniques durant quatre campagnes d’échantillonnages réalisées dans différentes périodes de l’année (Juillet 2005, Mai-Juin 2006, Septembre 2006 et Mars 2007) en relation avec les conditions hydrologiques. Les changements relatifs à la qualité de l’eau au niveau de la côte sont strictement influencés par les apports terrigènes dus aux activités industrielles et anthropiques dans le golfe de Gabès, alors que le courant Atlantique qui arrive dans cette région est le principal facteur affectant ainsi la structuration et l’organisation du phytoplancton et du zooplancton dans les régions océaniques. Ainsi, le golfe de Gabès est caractérisé par une stratification estivale affectant le développement du phytoplancton et du zooplancton. il est caractérisé par la coexistence des masses d’eaux différentes à savoir Méditerranéenne et Atlantique modifiées (MA W) qui pourraient être des facteurs déterminant la structuration et la distribution du phytoplancton et du zooplancton sur toute la colonne d’eau. La répartition spatiale a montré que la structure des communautés phytoplanctoniques et zooplanctoniques d le golfe de Gabès est organisée suivant un gradient côte-large. En effet, l’étude du phytoplancton dans le golfe de Gabès est très complexe suite à l’interaction de divers facteurs (mouvements hydrologiques, interférences urbaines, trafic maritime...) et sa compréhension nécessite des études à long terme. Pour le moment, l’étudiant a suggéré que l’enrichissement des zones côtières en éléments nutritifs peut avoir comme origine, l’activité urbaine et industrielle constituant les éléments essentiels dans le contrôle de l’eutrophisation côtière au niveau du golfe de Gabès. En fait, l’étude de la répartition spatiale du phytoplancton a montré que la classe phytoplanctonique des dinoflagellés, y compris les espèces toxiques, non toxiques et les kystes, sont des composantes importantes de la communauté phytoplanctonique dans le Golfe de Gabès. La présence des espèces toxiques fait l’objet d’un grand projet de recherche vu que leur présence peut induire des effets nocifs pour la santé humaine. En plus, une abondance excessive de l’espèce toxique Karenia selliformis près de l’île de Djerba, revêt une importance socio-économique. L’azote présent d’une façon excessive est dérivé principalement des engrais, des déchets des animaux et de la combustion des carburants. L’île de Djerba constitue un lieu stratégique dans le golfe de Gabès, marquée par une importante richesse phytoplanctonique (kystes de dinoflagellés). L’étude des variations spatio-temporelles du phytoplancton montre la relation étroite qui existe entre les structures hydrographiques (à partir des conditions de mélange à la stratification complète) au niveau du golfe de Gabès. En ce qui concerne le zooplancton, le candidat a montré que les copépodes sont les plus abondants et représentent entre 69 et 83% du zooplancton total dans le golfe de Gabès. La densité des copépodes augmente graduellement avec l’augmentation de la température moyenne de l’eau, et ceci à partir de l’apparition de la thermocline (Mai-Juin 2006) jusqu’à son établissement complet caractérisant ainsi la période estivale (Juillet 2005 et Septembre 2006). Quand la colonne d’eau est bien mélangée (Mars 2007) on note une diminution de l’abondance des copépodes. Aussi, ces derniers sont caractérisés par la dominance des cyclopoïdes représentés par l’espèce Oithona nana. Contrairement au zooplancton dont la plus forte abondance est observée pendant la période de haute stratification, le phytoplancton prolifère intensivement pendant les conditions de semi-mélanges. En plus, les teneurs en chlorophylle a (phytoplancton), montrent une distribution inversement proportionnelle à celle des copépodes témoignant la relation trophique de broutage entre les copépodes et le phytoplancton.

Présentation (SUDOC)

Version intégrale

Page publiée le 28 septembre 2010, mise à jour le 28 novembre 2019