Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → Master → Evaluation de la résistance de cinq sous-ensembled’orge Hordeum vulgare L. à l’agent pathogène Rhynchosporium commune

Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès (2021)

Evaluation de la résistance de cinq sous-ensembled’orge Hordeum vulgare L. à l’agent pathogène Rhynchosporium commune

Fathi Meryem

Titre : Evaluation de la résistance de cinq sous-ensembled’orge Hordeum vulgare L. à l’agent pathogène Rhynchosporium commune

Auteur : Fathi Meryem

Etablissement de soutenance : Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès

Grade : Master Sciences et Techniques Gestion et Conservation de la Biodiversité 2021

Résumé
La rhynchosporiose, causée par Rhynchosporium commune est l’une des maladies majeures de la culture d’orge (Hordeum vulgare L) entrainant des pertes de rendements allant de 30 à 40%. Les collections d’orge conservées dans les banques de gènes représentent un réservoir important de gènes de résistance pour les programmes d’amélioration génétique. En raison du grand nombre d’accessions d’orge conservées dans les banques de gènes et le manque de données d’évaluation, l’identification de sources de résistance par les méthodes de sélections de sousensembles a été envisagée. La présente étude a pour objectif de chercher et comparer des approches efficaces pour l’identification de nouvelles sources de résistance à cette maladie. Cinq sous-ensembles à savoir FIGS à sélection positive, FIGS à sélection négative, FIGS utilisant l’approche filtrage, collection Core et un échantillonnage aléatoire, totalisant 552 accessions d’orge collectées de la banque des gènes de différentes origines, ont été évaluées pour la résistance à la rhynchosporiose, au stade plantule sous des conditions contrôlées en utilisant un mélange de six isolats. Les résultats obtenus ont révélé que le sous-ensembles Core représente un plus grand nombre d’accessions exprimant une réaction de résistance à la maladie, suivi par FIGS à sélection positive et FIGS utilisant l’approche filtrage. En revanche, le sous-ensemble FIGS à sélection négative représente un pic de sensibilité vis-à-vis du pathogène, suivi par l’échantillonnage aléatoire. Les approches FIGS et Core ont montré leur efficacité dans l’identification des sources de résistance à la maladie et peuvent donc être considérées comme des approches assez sélectives

Présentation

Page publiée le 23 mars 2022