Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → Master → Contribution à la conservation des figues séchées par trois huiles essentielles Origanum compactum, Thymus vulgaris et Rosmarinus officinalis

Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès (2021)

Contribution à la conservation des figues séchées par trois huiles essentielles Origanum compactum, Thymus vulgaris et Rosmarinus officinalis

Rahioui Hasnae

Titre : Contribution à la conservation des figues séchées par trois huiles essentielles Origanum compactum, Thymus vulgaris et Rosmarinus officinalis

Auteur : Rahioui Hasnae

Etablissement de soutenance : Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès

Grade : Master Sciences et Techniques Biotechnologie Microbienne 2021

Résumé
L’objectif principal de ce travail est la mise au point d’une méthode alternative de conservation des figues séchées au cours de stockage par trois huiles essentielles de trois plantes médicinales aromatiques originaires de Taounat ; Origanum compactum, Thymus vulgaris et Rosmarinus officinalis Dans un premier temps, les huiles essentielles ont été extraites par hydrodistillation de type Clevenger, puis analysées par chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse. Après, l’activité antibactérienne a été évaluée sur une collection de bactéries répertoriées. Les résultats ont montré que Origanum compctum a donné un meilleur rendement en HE par rapport à Thymus vulgaris et Rosmarinus officinalis avec respectivement des teneurs de 2,023% ± 0,369, 1,021% ± 0,089 et 0,884 %± 0,389. L’analyse chimique a permis l’identification de deux composés majoritaires, le carvacrol et l’eucalyptol pour respectivement Origanum compactum, Thymus vulgaris et Rosmarinus officinalis. Les HE ont montré une activité antibactérienne importante contre des souches de laboratoire avec un effet moins important pour Rosmarinus officinalis. Dans un deuxième temps, trois isolats d’origine bactérienne ont été purifiés à partir des figues séchées commercialisées. Ces isolats ont fait l’objet d’une caractérisation macroscopique, microscopique et biochimique. Un test de détermination de la concentration minimale inhibitrice (CMI) pour les trois HE a été réalisé. Nous avons pu isoler et purifié trois isolats dont l’observation microscopique après coloration de Gram a montrée qu’ils sont tous des bacilles, à Gram positif. Pour chaque HE, nous avons déterminé la concentration minimale inhibitrice sur tous les isolats, elle est de 1, 2, 4 mg/ml pour Origanum compactum, Thymus vulgaris, Rosmarinus officinalis respectivement. Quatre concentrations des huiles essentielles ont été utilisées pour le traitement des échantillons de figues séchées, désinfectées et réinfectées. Les résultats ont montré que la concentration 4 mg/l du romarin a permis l’inhibition totale de la charge bactérienne après 48h. Cette charge a été inhibée après 96h, en présence de l’huile essentielle du thym pour la concentration 1mg/ml de l’HE du thym et à partir de 48h pour la dose 2mg/ml, alors que pour l’HE de l’origan, la charge bactérienne a été inhibée à partir de la dose la plus faible (0,5mg/ml) après de 48h.

Présentation

Page publiée le 29 mars 2022