Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → Master → Screening des actinomycètes endophytes et des PGPR rhizosphériques de deux plantes médicinales relevant de la région Beni Mellal-Khénifra

Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès (2021)

Screening des actinomycètes endophytes et des PGPR rhizosphériques de deux plantes médicinales relevant de la région Beni Mellal-Khénifra

Ziati Irouane

Titre : Screening des actinomycètes endophytes et des PGPR rhizosphériques de deux plantes médicinales relevant de la région Beni Mellal-Khénifra

Auteur : Ziati Irouane

Etablissement de soutenance : Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès

Grade : Master Sciences et Techniques Biotechnologie Microbienne 2021

Résumé partiel
Dans la présente étude, deux plantes médicinales Thymus saturoïdes et Lavandula multifida on fait l’objet d’isolement d’actinomycètes endophytes et des PGPR rhizosphériques. Ainsi, 11 isolats d’actinomycètes endophytes sont isolées en utilisant le milieu SCA par la méthode des morceaux, et 10 isolats de PGPR sont isolés par la méthode de suspension dilution en utilisant le milieu YEM. L’étude des caractères morphologiques des actinomycètes endophytes est réalisée sur les milieux « Internationals Streptomyces Project » (ISP2-5). Pour le test de tolérance au stress abiotique, 72,72% d’actinomycètes endophytes tolèrent 8% de NaCl, tandis que tous les isolats de PGPR rhizosphériques ont été inhibés à cette concentration. La majorité des isolats d’actinomycètes endophytes sont capables de se développer dans un pH légèrement acide (pH4) et légèrement alcalin (pH8), cependant la plupart des isolats de PGPR rhizosphériques se développent dans un pH légèrement alcalin. L’efficacité de la solubilisation du phosphate inorganique sur le milieu solide (PVK) est comprise entre 25% et 458% pour les actinomycètes endophytes et entre 8,1% et 55,45% pour les PGPR rhizosphériques. Sur milieu liquide, la quantité du phosphate soluble est comprise entre 163,81 µg/ml et 730 µg/ml pour les actinomycètes endophytes et entre 12,68 µg/ml et 246,45 µg/ml pour les PGPR rhizosphériques. La quantité d’acide Indole-3-Acétique (AIA) est comprise entre 1,70 µg/ml et 14,13 µg/ml pour les actinomycètes endophytes. 72,72% d’actinomycètes endophytes et 50% des PGPR rhizosphériques qui ont été capable de se développer sur un milieu sans source d’azote. Les isolats d’actinomycètes endophytes et de PGPR rhizosphériques ont montré une capacité remarquable à dégrader certains composés (cellulose, amidon), avec un index d’activité amylolytique varie entre 0,78 et 0,98 pour les actinomycètes endophytes (54,54%) et entre 0,46 et 0,86 pour les PGPR rhizosphériques (40%)

Présentation

Page publiée le 27 mars 2022