Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Livres → 2022 Impression à la demande → Techniques isotopiques appliquées à l’étude des eaux souterraines

Editions Universitaires Européennes (2022)

Techniques isotopiques appliquées à l’étude des eaux souterraines

Pierre Girard

Titre : Techniques isotopiques appliquées à l’étude des eaux souterraines

Étude de cas : Les nappes des altérites et du socle fracturé de l’Ouest du Niger dans le Sahel Africain

Auteur (s)  : Pierre Girard
Editeur  : Editions Universitaires Européennes
Date de parution : 08.03.2022
Pages : 160

Présentation
Dans le Sahel semi-aride nigérien, des puits creusés dans les nappes alluviales sont la principale source d’eau. Cependant, elle est souvent de mauvaise qualité bactériologique et les puits se tarissent fréquemment à la fin de la saison sèche. Pour pallier à ces difficultés, plusieurs puits profonds captant les aquifères d’altérites et du socle fracturé ont été forés. Malheureusement, peu après leur conclusion certains se sont taris et environ 10% étaient pollués par des nitrates rendant l’eau impropre à la consommation. Afin d’accroître le taux de succès des captages profonds et d’éviter la pollution nitratée il paraissait indispensable de mieux connaître le mode de recharge des aquifères perforés et d’identifier les sources des nitrates. Des approches isotopiques ont été utilisées pour comprendre comment se rechargent ces aquifères et identifier l’origine des nitrates contaminants. Le comportement des isotopes stables de l’oxygène (18O) et de l’hydrogène (2H) ainsi que celui des isotopes radioactifs tritium (3H) et carbone-14 (14C) a permis de cerner les modes de recharge. Quant à la pollution par les nitrates, sa source a été déterminée par l’isotope de l’azote (15N).

Annonce de l’ouvrage et achat (€ 79,90 en 2022)

Page publiée le 22 avril 2022