Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Livres → 2021 → Utilisation des inoculums de Rhizobiums et de Mycorhizes pour la revégétalisation des carrières de sable en Algérie

Grin Verlag (2021)

Utilisation des inoculums de Rhizobiums et de Mycorhizes pour la revégétalisation des carrières de sable en Algérie

Lahouaria Mounia Mansouri

Titre : Utilisation des inoculums de Rhizobiums et de Mycorhizes pour la revégétalisation des carrières de sable en Algérie

Auteur (s)  : Lahouaria Mounia Mansouri
Editeur  : Grin Verlag
Date de parution : 2021
Pages : 127

Résumé
Les symbioses végétales sont une composante fondamentale de la stabilité et de la durabilité des écosystèmes. Dans des sites dégradés et fortement appauvris en éléments nutritifs, l’introduction de légumineuses associées à leurs auxiliaires microbiens en l’occurrence les rhizobiums et les champignons mycorhiziens sont impliqués respectivement dans la fixation biologique de l’azote et dans la mobilisation entre autres du phosphore. Cette symbiose est une condition primordiale pour réussir l’installation de plants en milieu particulièrement contraignant tels que les sites de carrière après exploitation sous climat méditerranéen.

Le choix des plantes symbiotiques utilisables pour la revégétalisation repose, d’une part, sur la facilité de la multiplication de l’espèce des légumineuses et d’autre part, sur la sélection et la production de rhizobiums partenaires efficaces. L’enjeu est d’identifier les meilleures souches de Rhizobium associées à Acacia saligna, puis de les associer avec des partenaires mycorhiziens en pépinière pour les transférer dans le milieu dégradé où elles exprimeront leur potentiel. C’est ainsi que 25 isolats ont été obtenus à partir des nodules racinaires d’Acacia saligna. Ces isolats présentent des morphologies comparables à celle des rhizobia décrites par plusieurs auteurs sauf un isolat qui n’a pas nodulé la plante hôte.

Le choix de la sélection des souches pour la revégétalisation de la sablière de Terga s’est basé uniquement sur leur performance symbiotique dans des conditions contrôlées étant donné que les analyses physico-chimiques n’ont révélé aucune contrainte au développement des rhizobiums (sol à pH neutre et non salé), et de l’Acacia saligna (sol de texture sablonneuse), et d’autre part sur la concentration de l’inoculum afin de pallier au problème de compétitivité avec les souches locales. Ces dernières sont inoculées à de jeunes plants d’Acacia saligna en pépinière avec leur partenaire mycorhizien obtenu in-natura des racines fraiches d’Acacia saligna et dont la fréquence de mycorhization est égale à 100%.

Mots clés : carrière de sable, rhizobium, mycorhize, restauration, réhabilitation, plantes ligneuses, Fabaceae

Présentation (GRIN)

Page publiée le 21 avril 2022