Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Mali → Effets de la fertilisation et de la date de semis sur des variétés de sorgho à double usage

Institut Polytechnique Rural de Formation et de Recherche Appliquée IPR/IFRA de Katibougou (2019)

Effets de la fertilisation et de la date de semis sur des variétés de sorgho à double usage

Togo Aly

Titre : Effets de la fertilisation et de la date de semis sur des variétés de sorgho à double usage

Auteur : Togo Aly

Université de soutenance : Institut Polytechnique Rural de Formation et de Recherche Appliquée IPR/IFRA de Katibougou

Grade : Ingénieur Agronome. 2019

Résumé
Le sorgho est une importante culture céréalière à usage-multiple pour les communautés rurales du Mali à cause de ses graines utilisées pour la consommation humaine et de son fourrage utilisé pour nourrir le bétail. Cependant, malgré cette importance, la production du sorgho demeure largement inférieur à son potentiel bien que des avancées significatives ont été récemment réalisées dans le domaine de l’amélioration variétale notamment l’introduction de nouvelles variétés. L’intensification des pratiques agronomiques s’avère une meilleure approche pour accroître de façon significative la production et la productivité du sorgho. De ce fait, un essai a été mis en place à Samanko pour évaluer l’effet de la date de semis et de la fertilisation sur le nombre total de feuille, la hauteur et les rendements grain et fourrage des variétés à doubles usages Soubatimi et Peke. En conséquence, trois types de fertilisation (la fertilisation avec DAP+Urée, bouse de vache et zéro fertilisation) et trois dates de semis (04/07/2019 ; 18/07/2019 ; 02/08/2019) ont été considérés. Le dispositif utilisé était un split-split-plot avec fertilisation comme bloc principal et les dates de semis étaient en sous-bloc. L’analyse des résultats montre que la bouse de vache est la fertilisation qui impacte positivement tous les paramètres étudiés. Pour les 3 types de fertilisation, Peke a produit plus de feuille que Soubatimi, et Soubatimi a eu une hauteur supérieure à celle de Peke. On remarque que lorsque la fertilisation est apportée Peke produit plus de fourrage que Soubatimi et sans fertilisation, c’est l’inverse que l’on observe. Contrairement au fourrage, le rendement grain le plus élevé a été observé avec Soubatimi sous fertilisation. Et sans fertilisation, on observe l’inverse (1117,2 kg/ha pour Peke contre 518,5 kg/ha pour Soubatimi). Par rapport aux dates de semis, on remarque une décroissance du nombre total de feuille du semis précoce au semis tardif de 17% et 19% respectivement pour Soubatimi et Peke. Des résultats similaires ont été obtenus avec la hauteur. On constate aussi que Peke produit plus de fourrage lorsqu’il est semé tôt et son rendement fourrage baisse lorsque le semis est tardif tandis que Soubatimi produit plus lorsque le semis est moins précoce, son rendement fourrage baisse également lorsque le semis est tardif. Le rendement grain le plus élevé pour les 3 dates de semis a été observé avec Peke 1522,6 kg/ha contre 1238,7 kg/ha pour Soubatimi. L’analyse de l’effet de l’interaction des différents facteurs sur les paramètres étudies montre que l’interaction dates de semis x variétés et l’interaction fertilisation x dates de semis x variétés a un impact hautement significatif sur le rendement fourrage (p-val<.001).

Présentation (CGIAR)

Version intégrale ( 2,8 Mb)

Page publiée le 8 juin 2022