Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Mali → Effets des amenagements en courbes de niveau sur le ruissellement et la croissance du sorgho dans le village de Kani, cercle de (Koutiala)

Institut Polytechnique Rural de Formation et de Recherche Appliquée IPR/IFRA de Katibougou (2015)

Effets des amenagements en courbes de niveau sur le ruissellement et la croissance du sorgho dans le village de Kani, cercle de (Koutiala)

Maiga, S.

Titre : Effets des amenagements en courbes de niveau sur le ruissellement et la croissance du sorgho dans le village de Kani, cercle de (Koutiala)

Auteur : Maiga, S.

Université de soutenance : Institut Polytechnique Rural de Formation et de Recherche Appliquée IPR/IFRA de Katibougou

Grade : Licence en Sciences Agronomiques. 2015

Résumé
La zone de Kani est confrontée aux problèmes de grosses pertes des eaux de pluie par ruissellement qui entrainent par voie de conséquence une grande perte de la qualité des sols et donc des rendements des cultures. . En vue d’apporter des solutions à ces contraintes, il s’avère important de disposer de données quantitatives pour mieux circonscrire le problème en utilisant une technique de conservation des eaux et du sol. L’objectif de cette étude est de diminuer la perte des eaux de pluies par ruissellement dans les champs cultivés par l’utilisation de la technique d’Aménagement en courbes de niveau. Des dispositifs de mesure de ruissellement ont été mis en place dans des parcelles ou la technique est mise en oeuvre et dans d’autres ou elle ne l’est pas. Des sondes TDR ont été utilisées pour suivre la dynamique de l’eau dans ces parcelles ; l’effet de la technique sur la croissance en hauteur et le diamètre des plants de sorgho a également été étudié. Le ruissellement est toujours plus élevé dans les parcelles non aménagées que dans celles aménagées. Le coefficient de ruissellement est de l’ordre de 30% pour les parcelles aménagées et jusqu’à 50% dans celles non aménagées. L’humidité est aussi plus elevéee dans les parcelles aménagées que dans celles aménagées et la différence atteint 15% d’humidité volumique le long du profil. En début septembre, la hauteur du sorgho dans les parcelles aménagées était plus du double de celle dans les parcelles non aménagées. La même tendance est observée en ce qui concerne le diamètre des plants ou le rapport est d’un demi. Cette situation plaide en faveur de la diffusion de la technique auprès des agriculteurs.

Mots Clés : soil erosion ; natural resources management ; water management

Présentation (CGIAR)

Version intégrale (1,2 Mb)

Page publiée le 8 juin 2022