Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Tunisie → Mastère → Variation spatio-temporelle du phytoplancton d’un Ecosysteme extremophile : la saline de Sfax ; etude de la croissance et de la composition en acides gras de la Chlorophycée halophile Dunaliella salina (Dunal) Teodoresco (1905) en culture discontinue

Faculté des Sciences de Sfax (2011)

Variation spatio-temporelle du phytoplancton d’un Ecosysteme extremophile : la saline de Sfax ; etude de la croissance et de la composition en acides gras de la Chlorophycée halophile Dunaliella salina (Dunal) Teodoresco (1905) en culture discontinue

Boukhris, Saoussan

Titre : Variation spatio-temporelle du phytoplancton d’un Ecosysteme extremophile : la saline de Sfax ; etude de la croissance et de la composition en acides gras de la Chlorophycée halophile Dunaliella salina (Dunal) Teodoresco (1905) en culture discontinue

Auteur : Boukhris, Saoussan

Université de soutenance : Faculté des Sciences de Sfax

Grade : Mast.(Biologie moleculaire et cellulaire) 2011

Résumé
La saline de Sfax, milieu extrême, a permis le développement des communautés végétales, animales et bactériennes très diversifiées. Le présent travail a concerné le phytoplancton. L’influence des facteurs abiotiques sur les communautés phytoplanctoniques dans 4 bassinse la saline A5, A16, C4-1, M2 ayant un gradient de salinité croissant, a été étudiée durant 6 mois (du 15 juin au 21 décembre 2010). Les concentrations en éléments nutritifs (azote et phosphore) sont importantes et confirment le caractère eutrophe des bassins. Par contre, les pigments photosynthétiques (chlorophylles a, b et c) et les pigments accessoires (caroténoïdes) sont faibles indiquant une tendance vers l’hétérotrophie. L’inventaire des peuplements phytoplanctoniques a permis de noter que les diatomées et les dinoflagellés représentent près de 80 % de l’abondance totale. L’étude des variations spatio-temporelles de ces peuplements montre que les densités et la richesse spécifique diminuent avec le gradient de salinité. Avec l’augmentation de ce dernier paramètre, nous avons obtenu une réduction des diatomées au profit d’une augmentation des chlorophycées représentées surtout par Dunaliella salina. Il semble ainsi que la salinité est un facteur déterminant pour la succession des différentes communautés phytoplanctoniques, puisque peu d’espèces eucaryotes peuvent tolérer des salinités élevées. La culture de cette espèce eucaryote monocellulaire au laboratoire dans des milieux à différentes salinités (40, 80 et 140 p.s.u) a permis de vérifier son caractère euryhalin. A ces concentrations, elle a présenté une croissance optimale au bout de 15 à 18 jours et a pu synthétiser à 80 et 140 p.s.u des acides gras saturés, monoinsaturés et polyinsaturés dominés par l’acide linolénique (C18:3, ω3) qui est un biomarqueur présentant des actions thérapeutiques observées sur de nombreuses pathologies.

Mots Clés  : Saline de Sfax ; phytoplancton ; Dunaliella salina ; acide gras ; paramètres abiotiques

Présentation (pist tn)

Page publiée le 24 mai 2022