Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2019 → Aide d’urgence pour la lutte intégrée contre l’invasion de la chenille légionnaire d’automne

2019

Aide d’urgence pour la lutte intégrée contre l’invasion de la chenille légionnaire d’automne

Burkina Faso

Titre : Aide d’urgence pour la lutte intégrée contre l’invasion de la chenille légionnaire d’automne

Pays : Burkina Faso

Date : 01 mars 2019 // 31 déc. 2020

IATI Identifiant : 46002-P-BF-A00-013

Présentation
Le présent projet est relatif à l’aide d’urgence pour la lutte intégrée contre l’invasion de la chenille légionnaire d’automne. Il a été conçu en vue de fournir une réponse directe et immédiate à la situation d’urgence suite à l’invasion de ce ravageur redoutable des principales cultures vivrières et maraichères du Burkina Faso. En effet, en raison de l’ampleur de l’invasion et l’agressivité du ravageur, l’aide vise à appuyer les efforts déployés par l’Etat et ses partenaires pour une lutte efficace contre cette chenille légionnaire d’automne et sauvegarder les récoltes de la campagne en cours et celle de saison sèche prochaine, conditions primordiales pour assurer la sécurité alimentaire des populations. L’aide d’urgence permettra de limiter, dans un premier temps, la propagation du ravageur et les pertes de productions. Des équipements de traitements et des produits biologiques, et chimiques à faible impact sur le milieu fragile seront acquis et utilisés sur les parcelles de cultures infestées et aussi sur les autres cultures hôtes de la chenille légionnaire d’automne.

Groupe cible
Les principaux bénéficiaires du projet sont les producteurs sinistrés et les ménages vulnérables.

Objectif  : L’objectif principal de cette opération est de contribuer à la lutte contre l’invasion de la chenille légionnaire d’automne. Le projet vise donc à contribuer à la gestion durable de la chenille légionnaire d’automne et réduire les pertes de production des cultures vivrières (le maïs en particulier), afin de renforcer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations vulnérables au Burkina Faso.

Mise en œuvre : GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE DU BURKINA MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES

Financement : Fonds Spécial de Secours
Engagement : U.A 720 331,35

Portefeuille de données

Page publiée le 25 août 2022